Une vingtaine de soldats pris en otages par des moines en colère en Birmanie

BIRMANIE Au lendemain de manifestations contre la vie chère…

— 

Des centaines de moines bouddhistes en colère ont pris en otage jeudi dans leur monastère une vingtaine de membres des forces de sécurité birmanes au lendemain d'incidents lors d'une manifestation contre la vie chère.

Les forces de sécurité étaient venues au monastère pour s'excuser après des violences mercredi dans la localité de Pakokku (plus de 500 kilomètres au nord-ouest de Rangoun) au cours desquelles des soldats avaient tiré en l'air pour disperser plus de 300 moines qui manifestaient leur solidarité avec la population après l'augmentation massive des prix des carburants.

Blessés

Des moines avaient été frappés et au moins trois d'entre eux avaient été blessés mercredi. Jeudi, des religieux ont enfermé des membres des forces de sécurité dans leur monastère et incendié au moins quatre de leurs véhicules, ont indiqué des habitants.

«Les moines ont dit aux gens de la localité de ne pas se mêler de cette affaire. Ils veulent régler le problème eux-mêmes», a dit un habitant à l'AFP.