De plus en plus d'Américains renoncent à leur nationalité pour échapper au fisc

ETATS-UNIS Ils sont de plus en plus nombreux à renoncer à leur passeport américain pour fuir les impôts…

Clémence Apetogbor

— 

Un ballon représentant l'Oncle Sam lors de la 87ème Macy's Thanksgiving Day Parade à New York le 28 novembre 2013
Un ballon représentant l'Oncle Sam lors de la 87ème Macy's Thanksgiving Day Parade à New York le 28 novembre 2013 — John Minchillo/AP/SIPA

C’est un nouveau record historique. Quelque 4.279 Américains ont renoncé à leur nationalité… pour échapper au fisc ! Ce chiffre marque une hausse de 20 % comparativement à l’année 2014 et s’explique par les compléxités de la loi américaine en matière d’impôts.

Payez où que vous soyez

Les citoyens américains, où qu’ils soient sur la planète, sont priés de payer non pas une mais deux fois l’impôt sur le revenu. Un Américain vivant à Rome doit ainsi s’acquitter de l’impôt en Italie mais aussi auprès de l’administration américaine, déduction faite de la première somme versée au pays de résidence.

Et la tâche peut s’avérer ardue, la déclaration d’impôts américaine étant tellement complexe qu’elle nécessite le plus souvent l’aide d’un avocat, comme l’expliquent Les Echos.

Les autorités américaines s’inquiètent également d’un autre phénomène. Les Américains ayant des enfants à l’étranger sont de moins en moins nombreux à leur transmettre la nationalité américaine.