VIDEO. Des pieds humains s’échouent mystérieusement sur la côte nord-ouest des Etats-Unis

ENQUETE Plusieurs hypothèses circulent pour expliquer l’apparition de pieds encore dans leurs chaussures…

A.Ch.

— 

Un pied retrouvé dans une chaussure échouée sur la côte nord-ouest des Etats-Unis.
Un pied retrouvé dans une chaussure échouée sur la côte nord-ouest des Etats-Unis. — Capture d'écran

Les promeneurs qui longent la côté nord-ouest des Etats-Unis, à la limite de la frontière canadienne, risquent de faire de macabres découvertes. Depuis 2007, des pieds encore dans des chaussures de sport échouent sur la plage. En début de semaine dernière, un seizième pied a été retrouvé sur l’île de Vancouver, côté canadien, rapporte le Washington Post. Mais le mystère reste entier sur leur origine.

Catastrophe naturelle, serial killer, crash d’avion ?

Les pieds ont été découverts en Colombie Britannique, au Canada, et dans l’Etat de Washington, aux Etats-Unis. La plupart étaient des pieds droits, encore dans des chaussures de running ou de randonnée. Seuls les os du pied restaient dans la chaussure. D’après les enquêteurs, il est impossible de savoir combien de temps le pied retrouvé en début de semaine dernière est resté dans l’eau, mais le modèle de chaussure pourrait donner une indication : il n’est plus sur le marché depuis mars 2013. Le pied pourrait donc appartenir à quelqu’un qui a disparu entre mars 2013 et décembre 2015. Les enquêteurs vont procéder à des analyses d’ADN pour tenter d’identifier son propriétaire.

Les deux premiers pieds retrouvés en 2007 en Colombie Britannique s’étaient échoués à six jours d’intervalle. L’alerte avait alors été donnée dans la région. Cinq autres pieds devaient être découverts en 2008, dont un dans l’Etat de Washington. Les médias rapportaient alors plusieurs hypothèses : catastrophe naturelle, comme un tsunami, crimes de trafiquants de drogue, serial killers, trafic d’organes… Certains évoquaient un crash d’avion sur l’île Quadra, au nord de l’île de Vancouver, après lequel un seul des cinq corps avait été retrouvé.

Suicides… en chaussures de sport

Mais un article publié dans le Pacific Standard en 2015 apporte une réponse plus simple : d’après les scientifiques, lorsqu’un corps est ballotté en mer, les articulations du poignet et des chevilles sont les premières à se détacher. Les pieds pourraient donc appartenir à des personnes qui se sont simplement noyées. Pour appuyer cette théorie, les enquêteurs de Colombie Britannique ont démontré que deux pieds appartenaient à des personnes atteintes de maladies mentales et trois autres à des personnes mortes de mort naturelle. Ils se seraient noyés accidentellement ou volontairement et leurs pieds se seraient « naturellement » détachés. L’hypothèse de meurtres ne fait pas le poids face à celle de suicides, assure un criminologue de l’université de Colombie Britannique.

Mais il reste des points d’ombre : s’il s’agit de pieds de personnes qui se sont suicidées ou noyées, pourquoi ont-ils commencé à apparaître en 2007 ? Certes, une fois la population alertée sur l’apparition de ces restes humains, les promeneurs ont commencé à ouvrir l’œil, voire ont cherché les chaussures, et en ont donc trouvé plus qu’auparavant. Mais il reste une question non résolue : toutes les personnes qui se jettent d’un pont à Vancouver portent-elles des chaussures de sport ? Aucune hypothèse ne peut encore être écartée.