L'Union européenne se dote d'un corps médical pour répondre à l'urgence

SANTE Pour faire face aux situations d'urgence sanitaire, comme l'épidémie d'Ebola l'an dernier, l'Union européenne va mettre en place un corps médical d'urgence...

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration Ebola.
Illustration Ebola. — DR

L'Union européenne souhaite tirer les leçons de l'épidémie Ebola. Pour cela, elle a décidé de lancer ce lundi un corps médical destiné à réagir plus rapidement aux situations d'urgence, à l'intérieur comme à l'extérieur du bloc. 

Pour un déploiement «plus rapide et plus prévisible»

«Le corps médical européen (CME) vise à doter l'UE des moyens de réagir à la fois plus rapidement et plus efficacement aux crises sanitaires qui se présentent», a expliqué le commissaire chargé de l'aide humanitaire, Christos Stylianides. Il s'agit de mettre à disposition des équipes et des moyens médicaux au préalable, pour assurer un déploiement «plus rapide et plus prévisible», selon la Commission.

>> A lire aussi: L'Europe met 78 millions d'euros en plus sur la table pour lutter contre Ebola

L'an dernier, l'UE avait été confrontée à de graves difficultés au moment de l'explosion de l'épidémie d'Ebola dans le déploiement rapide du personnel médical et d'un point de vue logistique. L'Allemagne et la France avaient alors proposé l'initiative des «Casques blancs», qui est à l'origine de la création du CME.

Des équipes médicales qui feront partie de la «réserve»

Le CME sera constitué d'équipes médicales d'urgence, d'experts en santé publique et en coordination médicale, de laboratoires de biosécurité mobiles ou encore d'avions pour les évacuation sanitaires et enfin d'équipes logistiques. Cette nouvelle entité fera partie de la «réserve volontaire» européenne, créée dans le cadre du mécanisme de protection civile de l'UE, et qui intervient actuellement pour répondre aux catastrophes naturelles.

>> A lire aussi: L'Union européenne va mieux informer personnel médical et voyageurs

Neuf pays déjà volontaires

Neuf Etats membres ont déjà proposé de fournir des équipes et du matériel au nouveau corps médical : la Belgigue, le Luxembourg, l'Espagne, l'Allemagne, la République tchèque, la France, les Pays-Bas, la Finlande et la Suède. Les équipes participant au CME seront certifiées par l'UE et pourront bénéficier de son soutien financier en termes de préparation des équipes et du matériel.