Corée du Nord: Kim Jong-un veut lancer plus de satellites

COREE DU NORD Le leader nord-coréen défie de nouveau la communauté internationale...

20 Minutes avec AFP

— 

Kim Jong-Un multiplie les essais militaires en Corée du Nord.
Kim Jong-Un multiplie les essais militaires en Corée du Nord. — /NEWSCOM/SIPA

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a exhorté ses scientifiques à lancer de nouveaux satellites, une semaine après le tir d’une fusée qui a été condamné par les capitales étrangères.

Lors d’un banquet organisé pour féliciter les chercheurs, techniciens et responsables du programme spatial nord-coréen pour le tir du 7 février, Kim Jong-un a observé que cette mission était intervenue « dans une période complexe où les forces hostiles sont plus enragées que jamais pour étrangler » le Nord, rapporte lundi l’agence officielle KCNA.

Un essai de missile balistique déguisé

Un mois après avoir procédé à son quatrième essai nucléaire, unanimement condamné par la communauté internationale, la Corée du Nord s’est de nouveau attiré les foudres des capitales étrangères pour avoir lancé un satellite Kwangmyongsong-4.

Ce tir est considéré comme un essai déguisé de missile balistique, en violation de multiples résolutions de l’ONU. Le leader nord-coréen a affirmé que la réussite de ce lancement avait été possible du fait de la « confiance absolue » de l’équipe dans le parti au pouvoir, et ajouté que la sueur des scientifiques avait été le principal carburant de la fusée.

De nouveaux satellites lancés

Il a encouragé les employés du programme spatial nord-coréen à utiliser ce succès comme un tremplin « vers des objectifs plus élevés et à lancer ainsi plus de satellites ».

La fusée à trois étages tirée le 7 février par Pyongyang a bien placé un objet en orbite, selon un responsable du ministère sud-coréen de la Défense. Mais il n’est pas encore confirmé qu’il s’agit d’un satellite qui fonctionne.

Washington, Séoul et Tokyo sont à la pointe des efforts diplomatiques pour obtenir du Conseil de sécurité un durcissement des sanctions contre Pyongyang.