Une association britannique alerte sur l'obésité de nos animaux de compagnie

ANIMAUX Chiens, chats et lapins sont particulièrement en danger…

20 Minutes avec agences

— 

Illustration de chat.
Illustration de chat. — ALIK KEPLICZ/AP/SIPA

L’obésité chez les animaux de compagnie inquiète sérieusement le Royaume-Uni. Cinq millions d’entre eux seraient ainsi en surpoids dans le pays à cause d’un régime trop gras et trop sucré, dont les chiens, les chats et lapins seraient les premières victimes.

Des risques cardio-vasculaires, de cancer, de diabète et d’arthrose

L’alerte a été lancée mardi par l’association pour la défense des animaux PDSA (People’s Dispensary for Sick Animals) sur son site internet. Vicki Larkham-Jones, une vétérinaire de l’organisation, y explique que, mal nourries, les bêtes risquent de contracter des maladies cardio-vasculaires, des cancers et d’avoir du diabète et de l’arthrose. Pour lutter contre le fléau, la PDSA a d’ailleurs lancé un concours de minceur pour animaux.

« (…) les plats à emporter, les gâteaux, le fromage ou les chips sont saturés en gras et en sucre. C’est mauvais pour la ligne et pour les dents de nos animaux. Certains propriétaires ont même avoué leur donner du chocolat et de l’alcool, deux poisons qui peuvent mettre leur vie en danger », précise de son côté le docteur Larkham-Jones, pointant du doigt les principaux aliments ennemis de nos compagnons.