Primaire républicaine: Ted Cruz, le roi du coup tordu

ETATS-UNIS Donald Trump accuse le candidat ultraconservateur d'avoir «volé» l'élection dans l'Iowa...

Philippe Berry

— 

Le républicain Ted Cruz à un meeting dans le New Hampshire, 2 février 2016.
Le républicain Ted Cruz à un meeting dans le New Hampshire, 2 février 2016. — M.ROURKE/AP/SIPA

Personne n'aime Ted Cruz. Sa fille refuse de lui faire des bisous devant les caméras, son ancien boss, George W. Bush, l'a qualifié «d'opportuniste» et aucun de ses 53 collègues sénateurs ne lui a apporté son soutien pour le moment. Il faut dire que le candidat ultraconservateur, qui s'est imposé dans l'Iowa, lundi, n'arrange pas sa réputation en flirtant souvent avec la ligne jaune. Mercredi, Donald Trump l'a même accusé d'avoir «volé» sa victoire. Explications.

Rumeur sur la suspension de la campagne de Ben Carson

La rumeur d'une suspension de la campagne de Ben Carson, qui courtisait le même vote évangélique que Ted Cruz, a couru quelques heures avant le scrutin. Le camp Cruz l'a activement propagée dans de nombreux bureaux de vote, encourageant les électeurs à se rallier à sa cause.

Carson a ensuite vite clarifié qu'il allait simplement chercher des habits propres chez lui, mais le mal était fait. Cruz a obtenu 33% du vote religieux contre seulement 8% à Carson, ce qui a pu jouer un rôle central pour distancer Donald Trump et Marco Rubio. Sur CNN, Ted Cruz a estimé que «c'était de bonne guerre», avant de présenter ses excuses à Ben Carson, qui a dénoncé «un coup tordu».

Un prospectus d'avertissement bidon envoyé aux électeurs

La meilleure méthode pour convaincre quelqu'un de voter? La peur. Exploitant les résultats d'une étude de Yale, Ted Cruz a envoyé un prospectus d'avertissement bidon pour faire pression sur les électeurs. En rouge, la mention «voting violation», qui ressemble à un PV, avec l'explication: «L'historique de votre participation et de celle de vos voisins appartient au domaine public. Elle est publiée ci-dessous et de nombreuses personnes verront votre score. Pour l'améliorer, participez au caucus.» La commission électorale de l'Iowa a du expliquer que l'abstention n'était pas une infraction.

Profiling psychologique des électeurs

Obama était déjà le roi de la data. En 2008, ses emails ciblés l'avaient bien aidé à lever de l'argent auprès de ses supporteurs. Ted Cruz va plus loin en utilisant les services de Cambridge Analytica, qui établit un «profil psychologique» des électeurs. Données publiques, posts Facebook, interaction avec l'app officielle «Ted Cruz»... Tout est utilisé pour classer les cibles en fonction de plusieurs caractéristiques (ouverture d'esprit, extraversion, conservatisme etc.) et mieux personnaliser emails et appels téléphoniques. Et sinon, Ted Cruz avait voté pour limiter les données collectées par le gouvernement...