Brexit: Obama soutient «un Royaume-Uni fort dans une UE forte»

EUROPE David Cameron a informé Barack Obama de l’état des négociations avec les leaders de l’UE...

20 Minutes avec AFP

— 

Le Premier ministre britannique David Cameron et le président américain Barack Obama, le 15 janvier 2015 à la Maison Blanche, à Washington
Le Premier ministre britannique David Cameron et le président américain Barack Obama, le 15 janvier 2015 à la Maison Blanche, à Washington — Nicholas Kamm AFP

Le président américain Barack Obama a réaffirmé mardi, lors d’un échange téléphonique avec le Premier ministre britannique David Cameron, le soutien des Etats-Unis envers un Royaume-Uni partie intégrante de l’Union européenne.

>> Comment Cameron compte faire plier l’Union européenne

Selon un compte-rendu de l’appel diffusé par la Maison Blanche, David Cameron a informé Barack Obama de l’état des négociations avec les leaders de l’UE visant à « réformer » la place de son pays au sein du bloc des 28.

Les propositions pour garder le Royaume-Uni dans l’UE

« Le président a réaffirmé le soutien constant des Etats-Unis pour un Royaume-Uni fort dans une Union européenne forte », indique le communiqué.

L’UE a dévoilé mardi ses propositions pour faire en sorte que le Royaume-Uni reste dans l’Union, mettant sur la table un frein d’urgence pour que Londres puisse couper les aides sociales aux migrants, et des garanties que la City ne pâtira pas d’un renforcement de l’euro.

>> A lire aussi : Le Royaume-Uni peut-il sortir de l’Union Européenne ?

Le référendum pourrait être organisé le 23 juin

David Cameron, réélu en mai 2015, a promis d’organiser un référendum sous la pression des europhobes de l’Ukip et de l’aile eurosceptique de son propre parti, au risque de provoquer une nouvelle crise majeure au sein d’une UE déjà ébranlée par la crise migratoire.

Le référendum pourrait, selon les médias, être organisé le 23 juin. D’après les sondages, les Britanniques restent très partagés.