VIDEO. Un cas de Zika déclaré en Thaïlande

EPIDEMIE L'organisation mondiale de la Santé (OMS) a qualifié lundi d'urgence de santé publique de portée mondiale l'épidémie du virus Zika…

Fabrice Pouliquen

— 

Fumigation contre le moustique Aedes Aegypti, vecteur du virus Zika, le 29 janvire 2016 à Bahia, au Brésil.
Fumigation contre le moustique Aedes Aegypti, vecteur du virus Zika, le 29 janvire 2016 à Bahia, au Brésil. — CHRISTOPHE SIMON AFP

Un homme a contracté le virus Zika en Thaïlande, ont indiqué mardi les autorités sanitaires du royaume, tout en assurant qu'il n'y avait pas d'épidémie du virus malgré des cas découverts depuis 2012.

L'organisation mondiale de la Santé (OMS) a qualifié lundi d'«urgence de santé publique de portée mondiale l'épidémie du virus Zika», soupçonné de causer des malformations congénitales. Les autorités n'ont pas précisé dans quelle région du pays ce Thaïlandais de 22 ans avait été infecté, mais elles ont confirmé qu'il s'agissait de la même source de virus que celui qui touche actuellement l'Amérique du Sud.

Pas une nouvelle maladie en Thaïlande

Le virus «a été confirmé par des analyses de sang» dans un hôpital de Bangkok, a précisé Santi Srisermpoke, directeur de l'hôpital Bhumibol Adulyadej. L'homme, qui a récupéré, est maintenant sorti de l'hôpital, a-t-il ajouté, sans donner plus de détails.

«Ce n'est pas une nouvelle maladie en Thaïlande... nous avons eu le premier cas confirmé en 2012. Depuis lors, nous n'avons pas en moyenne plus de cinq cas par an», a tenté de rassurer Amnuay Gajeena, du ministère de la Santé. «Il n'y a pas lieu de paniquer... nous n'avons jamais eu une épidémie du virus Zika en Thaïlande, tous les cas étaient ponctuels», a-t-il ajouté.

Comme la dengue et le chikungunya, le Zika se transmet par une piqûre de moustique du genre Aedes, A. aegypti ou A. albopictus (moustique tigre). L'OMS s'est abstenue jusqu'à présent de formuler des recommandations concernant les voyages dans les zones affectées par le Zika. La Thaïlande a accueilli en 2015 près de 30 millions de touristes, secteur vital pour son économie mal en point.