Incendies: l’Union européenne à la rescousse

avec AFP

— 

Un véhicule des pompiers carbonisés vers le village de Artemida en Grèce
Un véhicule des pompiers carbonisés vers le village de Artemida en Grèce — reuters

Alors que les feux de forêt ne semblent plus menacer d’habitations, voici venu le temps de chiffrer les dégâts. Les médias grecs parlent de 4 milliards d’euros de dégâts. La commissaire européenne à la Politique régionale, Danuta Hübner, en visite en Grèce, envisage d’octroyer une aide européenne d’environ 200 millions d’euros. Le gouvernement, très critiqué pour sa gestion de la crise, a rapidement versé à quelque 20.000 sinistrés une première aide d'urgence pour un montant total de 72,5 millions d'euros.

«L'impact des feux sur la croissance ne devrait pas dépasser 0,3% du PIB», a affirmé le ministère de l’Economie. Les régions touchées, principalement vouées à une production agricole pour la consommation locale, ne contribuant qu'à un faible niveau de l'économie nationale. Mais au niveau de l’économie locale, l'impact des feux est lui désastreux, avec une chute attendue d'environ la moitié de la production agricole et des menaces sur la viabilité des entreprises touristiques de la région.

Sur le front des incendies, l’absence de vent profite aux pompiers. «L'idée est de remporter la bataille aujourd'hui, avant la reprise des vents à partir de dimanche», a expliqué un responsable de la lutte incendie.