Monde

Diana a redoré la Couronne

COMMEMORATION – La Grande-Bretagne rend hommage à l'ex-Princesse de Galles

Difficile de faire plus sobre. La Grande- Bretagne rend aujourd’hui un hommage officiel feutré à la princesse Diana, décédée il y a dix ans dans un accident de voiture à Paris, sous le pont de l’Alma. Une messe du souvenir, retransmise par la BBC, se tiendra à la chapelle des Gardes, près de Buckingham, à Londres. L’édifice n’étant pas de la taille de Westminster, seuls quelque 500 invités triés sur le volet pourront se recueillir aux côtés de la reine Elisabeth, l’ancien époux de Diana, le prince Charles, et leurs fils William et Harry.

Nul doute que la Couronne britannique ne souhaite pas ressusciter l’émotion populaire qui la fit vaciller, il y a dix ans. Le 31 août 1997 au matin, l’annonce du décès de la jeune femme plonge la Grande-Bretagne dans une affliction inattendue. Très vite, le chagrin se mue en colère contre la Couronne, accusée de ne pas partager la douleur de ses sujets. A l’époque, selon l’éditorialiste Mary Ridell, 34 % d e s Britanniques se disent républicains. Un sommet dans une des plus vieilles monarchies d’Europe. En 2006, ils ne sont plus que 19 %. Comment s’est opéré ce retournement ?

Secoué par la réaction des citoyens, le clan Windsor, soutenu par une équipe de communicants nouvelle génération, décide de reprendre contact avec eux. Et adopte l’habileté tactile d’une Diana, qui, en monarchiste convaincue, a passé sa vie à tendre la main aux nécessiteux et aux malades. Résultat, depuis, la cote de popularité de la famille régnante est au beau fixe. La preuve, en 2005, Charles a pu épouser Camilla, sa maîtresse de toujours et ennemie jurée de Diana, sans que cela ne provoque de réaction dans le Royaume