Un condamné à mort grâcié au Texas

PEINE DE MORT Kenneth Foster n'a jamais tué personne...

— 

Le gouverneur du Texas (sud), le républicain Rick Perry, a annoncé jeudi qu'il commuait en réclusion à perpétuité la peine de Kenneth Foster, un jeune délinquant qui devait être exécuté en fin d'après-midi alors qu'il n'a jamais tué personne.
Le gouverneur du Texas (sud), le républicain Rick Perry, a annoncé jeudi qu'il commuait en réclusion à perpétuité la peine de Kenneth Foster, un jeune délinquant qui devait être exécuté en fin d'après-midi alors qu'il n'a jamais tué personne. — ho AFP/Freekenneth.com/Arch.

L'exception confirme la règle. Le gouverneur du Texas, le républicain Rick Perry, a annoncé jeudi qu'il commuait en réclusion à perpétuité la peine de Kenneth Foster, un jeune délinquant qui devait être exécuté en fin d'après-midi alors qu'il n'a jamais tué personne.
   
Moins d'une heure plus tôt, le bureau des grâces de l'Etat, dont les membres sont tous désignés par le gouverneur, avait recommandé cette décision par 6 voix contre 1, une démarche extrêmement rare dans cet Etat qui a procédé à près des deux tiers des exécutions du pays cette année.

Meurtrier par association
    
Une nuit d'août 1996, Kenneth Foster avait accompagné trois camarades, tous âgés de 19 ou 20 ans, dans une virée combinant marijuana et petits braquages. A un moment, l'un des passagers, Mauriceo Brown, est descendu de la voiture pour suivre une femme et s'est trouvé face à son compagnon, Michael LaHood. Le ton est monté, le jeune délinquant a tiré, tuant sa victime sur le coup.
    
Mauriceo Brown a été exécuté pour ce meurtre l'été dernier. Mais Kenneth Foster, qui était au volant, a été jugé et condamné en même temps que lui, à la même peine que lui, au nom d'une loi texane dite «loi des parties» qui permet ce type de condamnation par association.
    
«Après avoir examiné attentivement les faits de cette affaire, tout comme les recommandations du bureau des grâces, je pense qu'il est correct et juste de commuer la peine de Foster de la condamnation à mort à la perpétuité», a déclaré le gouverneur dans un communiqué publié 6 heures avant l'heure prévue de l'exécution.