Effrayé par les fusillades, un Américain va au cinéma armé et tire accidentellement sur une femme

MONDE Dane Gallion a été inculpé d'assaut au troisième degré...

P.B.
— 
Illustration: port d'arme dissimulée.
Illustration: port d'arme dissimulée. — ALIEN GEAR HOLSTERS

Previously dans la série « Uniquement aux Etats-Unis » : Un Américain a été inculpé d’assaut au troisième degré pour avoir accidentellement tiré sur la femme assise devant lui au cinéma, le week-end dernier à Renton, dans l’Etat de Washington. Après avoir pris la fuite, Dane Gallion s’est rendu et a expliqué aux autorités qu’il était sorti armé car il avait peur après les récentes fusillades dans des lieux publics et voulait pouvoir se défendre.

Hospitalisée, sa victime se trouve dans un état stable et devrait s’en sortir.

Permis en règle

Gallion dispose d’un permis pour porter une arme dissimulée. Mais selon les médias américains, il avait consommé un Xanax et bu de l’alcool avant de se rendre au cinéma pour voir le film de Michael Bay sur l’attaque de Benghazi, 13 Hours. Selon son avocat, il s’agit « d’un terrible accident ».

Updates on last night’s shooting….A 29 year old man was arrested last night following the shooting at the Regal…

Posted by Renton Police Department, WA on Friday, January 22, 2016

Updates on last night’s shooting….A 29 year old man was arrested last night following the shooting at the Regal…

Posted by Renton Police Department, WA on Friday, January 22, 2016
Renton Police Department, WA

Updates on last night’s shooting….A 29 year old man was arrested last night following the shooting at the Regal…

Posted by Renton Police Department, WA on Friday, January 22, 2016
Friday, January 22, 2016

Son arme s’est déchargée dans des circonstances encore obscures – Gallion a donné des versions contradictoires aux autorités. L’homme de 29 ans a ensuite paniqué et a quitté la salle, abandonnant son pistolet puis et le chargeur dans un restaurant. C’est finalement son père qui l’a convaincu de se rendre, 90 minutes plus tard.

En pleine campagne présidentielle, le débat fait rage. Selon un décompte cité par le Washington Post, des civils équipés d’une armée dissimulée sont intervenus avec succès dans huit incidents depuis 2007. Mais dans le même temps, ils ont été impliqués dans 29 fusillades de masse.