L'ambassadeur de Belgique à Paris soupçonné de tentative d'escroquerie

DIPLOMATIE Il aimait un peu trop les soirées...

P. K. (avec AFP)

— 

L’ambassadeur de Belgique à Paris aimait sans doute un peu trop la fête. Il vient d’être rappelé à Bruxelles par son ministre des Affaires étrangères.
 
En poste depuis quelques années dans la capitale française, l'un des postes les plus prestigieux de la diplomatie belge, Pierre-Dominique Schmidt, proche du parti socialiste wallon, a été relevé de ses fonctions dans l'attente des résultats d'une enquête interne.
 
Somptueuses soirées privées
 
«A la mi-août, une banque belge nous a demandé de vérifier l'authenticité d'un document, présenté par notre ambassadeur comme étant une garantie des Affaires étrangères, pour obtenir un prêt», a précisé le porte-parole du ministère des Affaires étrangères.
 
L’argent aurait été destiné à combler le trou de 75.000 euros dans le compte bancaire de l’ambassade. Selon un magazine flamand, l'ambassadeur avait utilisé des fonds de l'ambassade pour financer de somptueuses soirées privées.
 
Dans un communiqué, l’ambassadeur Pierre-Dominique Schmidt, a contesté mercredi soir «de la manière la plus solennelle qui soit» avoir utilisé des fonds publics à des fins privées ou être l'auteur d'un faux visant à obtenir des facilités bancaires. Il se dit «victime d'une grave campagne de déstabilisation».