En Grèce, le feu se calme, pas les habitants

- ©2007 20 minutes

— 

Les incendies, qui faisaient rage depuis six jours, ont commencé à perdre en intensité hier en Grèce. Les deux plus importants foyers dans le Péloponnèse (Sud) et sur l'île d'Eubée (Est) « ne sont plus si violents », selon les pompiers grecs. La catastrophe, qui a fait jusqu'ici 63 morts, suscite de plus en plus de colère au sein de la population. Hier soir, une manifestation silencieuse devait se tenir à Athènes pour protester contre les carences du gouvernement.

Sur www.20minutes.fr

Le blog d'une Athénienne révoltée