Douze otages coréens libérés en Afghanistan

(avec AFP) - ©2007 20 minutes

— 

Douze des dix-neuf évangélistes sud-coréens détenus depuis six semaines par les talibans ont été relâchés hier en Afghanistan. Les dix femmes et les deux hommes ont été libérés dans les environs de Ghazni. C'est là que ces missionnaires évangélistes avaient été enlevés le 19 juillet. Selon le chef tribal Haji Mohammad Zahir et le délégué du CICR, qui les ont approchés à l'issue de leur libération, les ex-otages avaient l'air, à première vue, en « bonne forme ».

La veille, un accord entre les rebelles islamistes et une délégation de Séoul prévoyait la libération prochaine de tous les otages, notamment contre la promesse sud-coréenne de retirer son petit contingent de deux cents soldats des forces internationales présentes en Afghanistan d'ici à la fin de l'année. Ce retrait avait toutefois déjà été annoncé avant la prise d'otages.

Les talibans ont abandonné leur principale exigence, qu'ils avaient longtemps présentée comme non négociable : la remise en liberté par Kaboul d'un nombre de leurs combattants, détenus dans les prisons afghanes, égal à celui de leurs otages. Le président afghan Hamid Karzai s'y est toujourscatégoriquement refusé. Les sept Coréens encore retenus en otages devraient être libérés aujourd'hui.

Les talibans détiennent également, depuis le 18 juillet, un ingénieur allemand, Rudolf Blechschmidt, 62 ans, et quatre de ses collègues afghans. Ils réclament la libération de dix prisonniers talibans pour les relâcher.