Mexique: Un chien goûte la nourriture du narcotrafiquant «El Chapo» en prison pour éviter un empoisonnement

MEXIQUE Des centaines de caméras ont aussi été ajoutées et le criminel est changé régulièrement de cellule...

M.C.

— 

Joaquin "El Chapo" Guzman est escorté vers un hélicoptère à l'aéroport de Mexico le 8 janvier 2016 après avoir été arrêté dans l'Etat du Sinaloa
Joaquin "El Chapo" Guzman est escorté vers un hélicoptère à l'aéroport de Mexico le 8 janvier 2016 après avoir été arrêté dans l'Etat du Sinaloa — ALFREDO ESTRELLA AFP

Après les deux évasions de «El Chapo», les autorités mexicaines ne veulent plus prendre de risque. Pour éviter la répétition du scénario de juillet dernier, qui avait vu Joaquin Guzman s'échapper par un tunnel creusé sous la douche de sa cellule, le narcotrafiquant est ainsi déplacé régulièrement: il aurait ainsi changé 11 fois de cellule depuis son retour en prison le 8 janvier.

>> A lire aussi: Le «terrible regret» de Sean Penn après son interview du narcotrafiquant «El Chapo»

Dans le cadre de nouvelles mesures de sécurité, Guzman est aussi surveillé par une équipe de gardes et de chiens, spécialement entrainés pour sentir son odeur, selon le journal El Universal. Des centaines de nouvelles caméras auraient aussi été installées, le sol des cellules renforcé, et des gardes seraient devant sa porte 24 heures sur 24.

«Don Quichotte»

Autre précaution prise, cette fois pour assurer la sécurité du «baron de la drogue»: un chien goûte les repas du trafiquant. Le «K9» (chien entraîné) «goûte la nourriture qui va lui être donnée pour s'assurer qu'il ne soit pas empoisonné», explique Eduardo Guerrero, le responsable de l'administration pénitentiaire.

Enfin, le pensionnaire s'est vu remettre un exemplaire de Don Quichotte, dont l'auteur, Miguel de Cervantes, est notamment connu pour ses tentatives d'évasion. «Il était déprimé quand il est arrivé, fatigué, c'est ce qu'il a fait savoir lors de son premier entretien. Il était fatigué de fuir», précise Eduardo Guerrero. «Nous pensons que [Don Quichotte] est un grand livre, nous devons commencer à lui donner ce type de lectures», ajoute-t-il. Mardi, les avocats d'«El Chapo» ont dénoncé les conditions de détention du baron de la drogue.