Guerre des brevets: Apple obtient le retrait de smartphones Samsung aux Etats-Unis

JUSTICE Une juge américaine a estimé que la pénalité financière imposée à Samsung n’était pas une compensation suffisante...

20 Minutes avec agences

— 

Un iPhone du géant américain Apple (g) et un modèle Galaxy de son concurrent coréen Samsung, en 2011
Un iPhone du géant américain Apple (g) et un modèle Galaxy de son concurrent coréen Samsung, en 2011 — Damien Meyer AFP

Apple a remporté une victoire judiciaire symbolique dans la « guerre des brevets » l’opposant au sud-coréen Samsung. Au terme d’un procès-fleuve ayant opposé les deux groupes ces dernières années en Californie, la firme américaine a obtenu l’interdiction de commercialisation de certains vieux modèles de smartphones Samsung (notamment les premiers Galaxy Note et les Galaxy S2 et S3, selon plusieurs sites spécialisés).

Samsung avait déjà été reconnu coupable de violations de brevets, Apple avait d’emblée réclamé une interdiction des produits incriminés. Et dans sa décision, rendue publique lundi et entrant en vigueur le mois prochain, la juge Lucy Koh a estimé qu’Apple souffrirait « un dommage irréparable » si Samsung continuait à utiliser les brevets concernés, et qu’une pénalité financière n’était pas une compensation suffisante.

>> A lire : Apple VS Samsung : Les enjeux de la bataille judiciaire

« Nos smartphones vedettes resteront en vente aux Etats-Unis »

Les conséquences resteront toutefois limitées pour Samsung, qui ne vend plus les appareils concernés aux Etats-Unis. Tout en se disant « très déçu », le groupe a indiqué, dans un communiqué, que tous ses « smartphones vedettes, qui sont utilisés et aimés par les consommateurs américains, resteront en vente aux Etats-Unis ».

« Même si ceci n’affectera pas les consommateurs américains, c’est un autre exemple d’Apple abusant le système judiciaire pour créer un mauvais précédent légal qui peut nuire aux consommateurs pour les générations à venir », accuse le groupe sud-coréen.