Au moins 7.100 chrétiens tués en 2015 pour leur religion

PERSECUTION Le nombre de chrétiens persécutés dans le monde augmente chaque année, s'inquiète l'ONG Open the doors...

A.-L.B. avec AFP

— 

Le village chrétien de Maaloula où des religieuses ont été prises en otage par les rebelles
Le village chrétien de Maaloula où des religieuses ont été prises en otage par les rebelles — Louai Beshara AFP

Tués en raison de leur foi. Au moins 7.100 chrétiens ont été tués dans le monde en 2015 « pour des raisons liées à leur croyance », selon l’index annuel publié mercredi par l’ONG protestante Portes ouvertes (Open Doors). Ce chiffre est en augmentation de 63 % par rapport à 2014.

« Chaque année ce nombre ne cesse d’augmenter, montrant une croissance de la persécution contre les chrétiens dans le monde », écrit l’organisation évangélique fondée aux Pays-Bas. Dans son rapport, elle fait état de 1.201 morts en 2012, 2.123 en 2013 et 4.344 en 2014.

Preuves « certaines »

L’ONG précise que ces chiffres, fruits d’informations de terrain et de divers recoupements (internet, presse…), « ne concernent que les assassinats de chrétiens prouvés de manière certaine ».

>> A lire : Chrétiens persécutés : « La Corée du Nord n’est plus seule dans la catégorie noire »

Plus de 4.000 chrétiens (4.028) ont été tués dans le seul Nigeria, notamment dans le nord du pays sous l’effet des agissements du groupe djihadiste Boko Haram, pointe Portes ouvertes.

Pays africains et orientaux persécuteurs

Le nombre d'« églises ciblées » (attaquées voire détruites, pillées, fermées, confisquées…) a lui plus que doublé en un an, passant de 1.062 en 2014 à 2.406 en 2015, dont 1.500 rien qu’en Chine.

Ce rapport affirme que « l’extrémisme islamique » est « encore la première source de persécution » dans 35 des 50 pays classés. Huit pays sont en catégorie « persécution extrême » (plus de 80 points sur 100 possibles) : l’Irak, l’Erythrée, l’Afghanistan, la Syrie, le Pakistan, la Somalie, le Soudan et l’Iran.