Allemagne: Des étrangers attaqués à Cologne

AGRESSION Un vingtaine de personnes a agressé plusieurs Pakistanais et Syriens dans le centre de Cologne, dimanche...

A.-L.B.

— 

Des policiers devant la gare de Cologne, en Allemagne, le 6 janvier 2016.
Des policiers devant la gare de Cologne, en Allemagne, le 6 janvier 2016. — Hermann J. Knippertz/AP/SIPA

La ville allemande de Cologne fait de nouveau les titres des médias pour des violences. Après une nuit du Nouvel An marquée par plus de 500 agressions visant majoritairement des femmes, ce sont désormais des étrangers qui ont été attaqués.

Un groupe de Pakistanais et un Syrien ont été violemment agressés par des inconnus dimanche dans le centre de cette ville de l’ouest de l’Allemagne, a-t-on appris lundi par la police.

« Groupe de rockeurs, de videurs et de hooligans »

En fin d’après-midi, près de la gare, un groupe d’environ vingt personnes a pris à partie six Pakistanais, en blessant deux. Selon le quotidien Die Welt, ces deux personnes ont été hospitalisées.

Peu après, dans la même zone, un groupe de cinq personnes a attaqué un Syrien de 39 ans, le blessant légèrement, selon la même source.

Durcissement du ton

Selon Die Welt, les auteurs de ces violences sont membres d’un « groupe de rockeurs, de videurs et de hooligans ». Ils auraient annoncé sur Facebook son intention de se livrer à une « chasse à l’homme » après les agressions de la nuit du Nouvel An. La quasi-totalité des suspects sont des personnes «presque exclusivement d'origine immigrée», notamment des demandeurs d'asile arrivés ces derniers mois en Allemagne, a déclaré lundi le ministre de l'Intérieur de Rhénanie-du-Nord-Westphalie.

Samedi, entre 1.700 et 3.000 militants d’extrême droite ont manifesté pour réclamer le départ de la chancelière Angela Merkel, avant d’être dispersés par la police. L’attitude envers les réfugiés s’est considérablement tendue et la chancelière a depuis quelques jours durcit le ton sur les règles d’expulsion des immigrés condamnés par la justice.