L'otage allemand appelle à l'aide à la télévision

— 

Des nouvelles de l’otage allemand détenu par les talibans depuis plus d’un mois. Rudolf Blechschmidt est apparu dans une vidéo diffusée par une chaîne afghane, jeudi matin, où il appelait à l’aide, selon l'AFP. «Je suis prisonnier, je suis en mauvaise santé», a déclaré, en toussant, l'ingénieur âgé de 62 ans, qui est apparu à moitié allongé.

Mauvaise santé

«Je suis vraiment en mauvaise santé», a-t-il répété, dans cette vidéo de moins de deux minutes diffusée par la chaîne privée Tolo. «Je veux que le gouvernement afghan et l'ambassade d'Allemagne fassent tout pour que je puisse être libéré rapidement», a-t-il dit en anglais avec un fort accent allemand, manifestement désespéré et faisant des efforts pour parler. Sa voix était doublée par un traducteur.

Quatre Afghans présentés comme ses quatre collègues enlevés en même temps que lui, le 18 juillet, sont également apparus dans un autre plan de cette vidéo debout et habillés de manière traditionnelle.

Revendications


Les talibans ont demandé, selon la présentatrice de la chaîne de télévision, que les quelque 3.000 soldats allemands quittent l'Afghanistan, où ils sont intégrés à la Force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf) de l'Otan, en échange de la libération de leurs otages.
Rudolf Blechschmidt et ses employés afghans, ainsi qu'un second ingénieur allemand, avaient été enlevés à une centaine de kilomètres au sud de Kaboul. Le second otage allemand avait été abattu très tôt, après avoir été victime d'un malaise.

Les rapts se multiplient en Afghanistan: samedi, une Allemande a été libérée après avoir été enlevée quelques heures plus tôt. Quant aux otages coréens toujours retenus par les talibans, les négociations pour leur libération avancent lentement. Le 13 août, deux femmes avaient été libérées.