Deux adolescents risquent la prison après avoir volé des objets à Auschwitz

JUSTICE Ils sont accusés d'avoir dérobé des boutons de vêtements, des bouts de cuillère et de broches…

H.S.

— 

Auschwitz (Pologne), le 25 juin 2015.
Auschwitz (Pologne), le 25 juin 2015. — Matthias Schrader/AP/SIPA

Ils devaient écoper d’une simple amende, ils auront finalement droit à un procès. Deux adolescents britanniques âgés de 17 ans, scolarisés à l’école privée Perse School de Cambridge, sont accusés d’avoir volé des objets au camp d’Auschwitz, en Pologne.

A l’occasion d’un voyage scolaire organisé par leur établissement, deux garçons avaient été vus par des gardes alors qu’ils ramassaient des objets à terre, à l’endroit où les nazis retiraient les objets personnels des déportés à leur arrivée au camp.

« Pas conscience de la valeur culturelle »

L’école a affirmé, dans un premier temps, que le duo avait écopé d’une amende d’environ 170 livres (soit 230 euros) ainsi que d’une expulsion après avoir reconnu leur culpabilité. Or les deux garçons se sont finalement rétractés selon les procureurs Polonais. Les jeunes hommes affirmeraient qu’ils n’étaient pas conscients de la valeur culturelle des objets volés.

Une porte-parole du procureur de Cracovie, Boguslawa Marcinkowska, a déclaré qu’il était désormais probable qu’un procès se tienne. Les adolescents pourraient être condamnés pour « détournement d’objets représentant un intérêt culturel particulier ». Une peine passible de dix ans de prison.