Allemagne : Les feux d'artifice interdits dans les centres de réfugiés le soir du Nouvel an

INTERDICTION Les autorités craignent les incendies...

20 Minutes avec AFP
— 
Un feu d'artifice tiré à Hambourg, le 12 septembre 2009
Un feu d'artifice tiré à Hambourg, le 12 septembre 2009 — Bodo Marks/AP/SIPA

Les célébrations du nouvel an devront se faire en silence dans les camps de réfugiés. Les feux d'artifice et pétards, dont les Allemands sont très friands pour le Nouvel An, seront interdits pour le réveillon de la Saint-Sylvestre dans de nombreux centres de réfugiés par mesure sécurité, a-t-on appris mercredi auprès des autorités locales.

Les responsables de plusieurs régions, en Rhénanie-du-Nord-Westphalie (ouest), en Hesse (centre) et dans le Bade-Wurtemberg (sud-ouest) ont décrété cette interdiction par crainte d'incendies et pour ne pas ajouter du stress psychologique à une population souvent traumatisée par les guerres ou les persécutions.

Eviter un stress inutile

«Celui qui vient d'une zone de guerre associe les bruits d'explosion à des tirs ou des bombes plutôt qu'à des pétards, cela pourrait faire ressurgir les traumatismes des gens», s'est justifié un porte-parole d'une autorité locale en Rhénanie-du-Nord-Westphalie, Christoph Söbbeler. Par ailleurs, les incendies de centres d'accueil de réfugiés se sont multipliés cette derniers mois, d'origine criminelle ou accidentelle.

Du coup, des affiches ont été collées dans les foyers concernés pour demander aux demandeurs d'asile de ne pas utiliser les feux d'artifice et autres pétards dans l'enceinte. L'Allemagne devrait avoir accueilli en 2015 plus d'un million de migrants, un chiffre record.