Allemagne: L'accueil des réfugiés va coûter 17 milliards d'euros en 2016

IMMIGRATION Les Etats fédéraux ont prévu un budget total de 17 milliards d’euros pour gérer l’afflux record de réfugiés…

L.C. avec AFP

— 

Des migrants attendent d'être enregistrés à Giessen, en Allemagne, le 2 décembre 2015.
Des migrants attendent d'être enregistrés à Giessen, en Allemagne, le 2 décembre 2015. — Boris Roessler/AP/SIPA

L’Allemagne a fait face cette année à un afflux de migrants sans précédent. Les Etats régionaux allemands ont prévu de dépenser quelque 17 milliards d’euros en 2016 afin de gérer l’accueil des demandeurs d’asile, rapporte ce mardi le quotidien allemand Die Welt, qui a interrogé les ministères des Finances des 16 Länder.

>> A lire aussi : Pourquoi l’Allemagne accueille à bras ouverts les migrants

Un million de réfugiés sont arrivés en 2015

Au total, l’addition s’élèverait à 16,52 milliards d’euros en 2016, soit deux fois plus qu’en 2015. Une hausse logique étant donné que l’Allemagne devrait enregistrer plus d’un million de demandeurs d’asile en 2015, un nombre cinq fois supérieur à celui de l’an dernier. D’ailleurs le journal Die Welt juge que ces estimations budgétaires seront trop basses, les Länder les ayant calculées sur la base du chiffre de 800.000 migrants attendus en Allemagne en 2015, un nombre qui a depuis été dépassé.

Les dépenses couvrent les frais d’accueil notamment pour le logement ou l’éducation. Ainsi, 8.500 enseignants ont été recrutés pour apprendre l’allemand aux migrants. Seule la ville de Brême, qui a le statut d’un Land, n’a pas donné ses prévisions, précise Die Welt.

Cette estimation est donc supérieure à celle livrée en novembre dernier par les « Sages », un panel d’économistes influents qui conseillent le gouvernement allemand, qui tablait sur jusqu’à 14,3 milliards d’euros d’argent public pour l’accueil et l’intégration des réfugiés en 2016.

La Rhénanie du Nord-Westphalie, la Bavière et le Bade-Wurtemberg en tête

Selon Die Welt, les Etats fédéraux qui prévoient de dépenser les plus grosses sommes pour accueillir les réfugiés sont la Rhénanie du Nord-Westphalie (4 milliards d’euros), la Bavière (3,31 milliards d’euros) et le Bade-Wurtemberg (2,25 milliards d’euros). De par sa situation géographique limitrophe avec l’Autriche, la puissante et riche Bavière gère quasiment tout l’afflux de réfugiés lors de leur entrée en Allemagne.

A l’autre bout du spectre, le petit Etat de Sarre a budgété une centaine de millions d’euros.