Don du sang: Les homosexuels contraints à un an d'abstinence

ETATS-UNIS L'interdication de donner son sang faite aux homosexuels a été levée sous conditions, comme en France...

20 Minutes avec AFP

— 

Des poches de sang (illustration).
Des poches de sang (illustration). — M.LIBERT/20 MINUTES

La décision ressemble en tout point à celle qui a été prise en France en novembre. Les Etats-Unis ont supprimé lundi l'interdiction faite aux hommes homosexuels de donner leur sang. Mais il leur faudra s'abstenir de relations sexuelles pendant un an avant tout don.

>> A lire aussi : Touraine s'explique sur ses choix au sujet du dons du sang des homosexuels

Cette mesure met fin à une interdiction prononcée aux Etats-Unis en 1983, au début de l'épidémie de sida, quand les experts avaient peur que cette maladie encore inconnue ne contamine les réserves de sang.

«Les données scientifiques les plus précises dont nous disposons justifient cette période d'attente de 12 mois aux Etats-Unis», a commenté Peter Marks, le directeur adjoint du centre de recherche de l'Agence américaine des médicaments et de l'alimentation (FDA), qui a annoncé la décision.

«Cette nouvelle politique ne correspond pas à la réalité du dépistage du VIH»

L'interdiction de donner son sang continuera cependant de s'appliquer aux travailleurs du sexe et aux personnes qui s'injectent de la drogue, ainsi qu'aux hémophiles, a précisé la FDA dans un communiqué.

Cette décision s'est attirée les foudres de certains défenseurs des droits des homosexuels, qui ont argué qu'elle perpétuait les préjugés pernicieux associés au VIH. «Même si l'on peut dire qu'une interdiction de 12 mois vaut mieux qu'une interdiction à vie, cette nouvelle politique est toujours discriminatoire et ne correspond pas à la réalité du dépistage du VIH de nos jours», a réagi Dan Bruner, un des responsables de la clinique Whitman-Walker Health. Cette clinique réclame qu'une période d'attente de 30 jours soit mise en place «étant donné qu'avec la technologie dont nous disposons, une infection par le VIH peut être dépistée quelques semaines après que le donneur a été exposé au virus», a expliqué Dan Bruner.