Maduro critique Valls pour ses propos «interventionnistes»

VENEZUELA Le président du Venezuela a vivement réagi aux félicitations adressées par le Premier ministre français à l'opposition de son pays...

20 Minutes avec AFP

— 

Le président vénézuélien Nicolas Maduro (au centre), avec le président de l'Assemblée nationale, Disodado Cabello, le 17 décembre 2015.
Le président vénézuélien Nicolas Maduro (au centre), avec le président de l'Assemblée nationale, Disodado Cabello, le 17 décembre 2015. — Fernando Llano/AP/SIPA

Nicolas Maduro va diplomatiquement prier Manuel Valls de se mêler de ses oignons. Il faut dire que le Premier ministre français a félicité ce jeudi l’opposition (de droite) pour sa victoire aux élections législatives début décembre et qu’il a appelé à la libération de l’opposant Leopoldo Lopez. Des propos que le président (socialiste) du Venezuela n’a guère apprécié.

>> A lire aussi : Victoire de l'opposition de droite pour la première fois en 16 ans

« Je rejette les déclarations interventionnistes et immorales du Premier ministre français », a ainsi déclaré Nicolas Maduro ce jeudi lors d’une cérémonie en hommage au héros de l'indépendance, Simon Bolivar. Il a annoncé dans la foulée que son gouvernement protesterait officiellement auprès de la France, « pour lui dire clairement quelles étaient les conditions pour avoir des relations avec un pays libre et indépendant ».

Le président du Venezuela a également accusé Manuel Valls d’avoir une « vision coloniale et raciste » et a estimé que ses propos de soutien à l’opposition étaient « insolents et partiaux ».

« Félicitations à l’opposition démocratique de @unidadvenezuela (la Table de l’unité démocratique, MUD). Appel à la libération de Leopoldo Lopez », a écrit ce jeudi matin le chef du gouvernement socialiste français sur Twitter, avec un message similaire en espagnol.

Dans une lettre datée du 14 décembre adressée au leader du MUD, Jesus Chuo Torrealba, également publiée sur Twitter, Manuel Valls le « félicite chaleureusement », ainsi que « tous les démocrates vénézuéliens » pour sa « victoire large et incontestée ».

« La victoire de votre coalition ouvre de nouvelles perspectives pour la démocratie au Venezuela », selon le Premier ministre. « Dans ces circonstances heureuses, mes pensées vont aux prisonniers d’opinion injustement condamnés, notamment Leopoldo Lopez, dont j’espère la libération prochaine », ajoute-t-il.