L'Arabie saoudite réunit 33 autres pays musulmans pour lutter contre le terrorisme

TERRORISME L'Arabie saoudite a formé une coalition islamique antiterroriste de 34 pays...

20 Minutes avec AFP

— 

Mohamed ben Salmane, fils du roi d'Arabie et ministre de la Défense le 13 octobre 2015 à Ryad
Mohamed ben Salmane, fils du roi d'Arabie et ministre de la Défense le 13 octobre 2015 à Ryad — KENZO TRIBOUILLARD AFP

Il n’y a pas l’Iran, ni l’Irak. Mais il y a l’Egypte, la Turquie, le Pakistan ou encore le Sénégal. L’Arabie saoudite a formé une coalition islamique antiterroriste de 34 pays, a annoncé mardi l’agence officielle Spa.

Dotée d’un centre de commandement basé à Ryad pour « soutenir les opérations militaires dans la lutte contre le terrorisme », cette coalition témoigne « du souci du monde islamique à combattre le terrorisme et à être un partenaire dans la lutte mondiale contre ce fléau », a déclaré le futur prince héritier et ministre saoudien de la Défense, Mohamed Ben Salmane, lors d’une conférence de presse à Ryad.

La coalition combattra « toute organisation terroriste »

L’Arabie saoudite, qui dirige une coalition arabe contre les rebelles chiites au Yémen, fait partie aussi de la coalition internationale qui, sous la conduite des Etats-Unis, combat le groupe jihadiste Etat islamique (EI) qui sévit en Syrie et en Irak.

A la question de savoir si la nouvelle coalition va se consacrer à la lutte contre l’EI, le prince Mohamed, fils du souverain saoudien, a souligné que cette coalition allait combattre « toute organisation terroriste ». Dix autres pays musulmans, dont l’Indonésie, soutiennent la nouvelle coalition et pourraient se joindre à elle ultérieurement, selon l’agence Spa.