Séisme au Pérou: au moins 437 morts et 829 blessés

PEROU A la recherche de survivants...

© 2007 AFP

— 

Les services de secours s'efforçaient jeudi de retrouver des survivants dans les décombres après le violent séisme qui a frappé le Pérou, faisant au moins 437 morts et 829 blessés, selon un bilan provisoire annoncé jeudi soir par l'Institut de Défense civile (Indeci).
Les services de secours s'efforçaient jeudi de retrouver des survivants dans les décombres après le violent séisme qui a frappé le Pérou, faisant au moins 437 morts et 829 blessés, selon un bilan provisoire annoncé jeudi soir par l'Institut de Défense civile (Indeci). — Jaime Razuri AFP

Les services de secours s'efforçaient jeudi de retrouver des survivants dans les décombres après le violent séisme qui a frappé le Pérou, faisant au moins 437 morts et 829 blessés, selon un bilan provisoire annoncé jeudi soir par l'Institut de Défense civile (Indeci).

Une mobilisation internationale a commencé à apporter des aides d'urgence aux régions sinistrées.

Plusieurs bilans

Depuis que le tremblement de terre s'est produit mercredi soir, le bilan n'a cessé de s'alourdir. Jeudi vers 19h00 GMT, il atteignait entre 500 et 510 morts et plus de 1.600 blessés, selon le porte-parole des pompiers péruviens, Roberto Ocano.

Mais plus tard dans la soirée, Rosario Guevara, une responsable de l'Indeci, organisme officiel, annonçait un nombre moindre de victimes, soit 437 morts et 829 blessés, précisant à l'AFP que quelque 16.700 habitations avaient été détruites, notamment dans la capitale Lima, et surtout dans les villes cotières du sud du pays, Ica, Pisco et Chincha.

Toutefois, le bilan des victimes pourrait s'alourdir «car nous avons perdu le contact avec des villages de la région d'Ica, en raison des problèmes de liaisons téléphoniques», a souligné la responsable.

Répliques

Pisco, 130.000 habitants, est la plus touchée par le séisme, qui a atteint dans la nuit de mercredi à jeudi la magnitude de 7,7 sur l'échelle de Richter. Ica (320.000 habitants) et Chincha (180.000 habitants) ont été elles aussi fortement touchées.

«Nous avons des centaines de morts gisant dans les rues, de blessés dans les hôpitaux», a déclaré en pleurs le maire de Pisco, Juan Mendoza, qui estime sa ville dévastée à 70%. Des dizaines de cadavres étaient allongés jeudi sur les trottoirs sous une simple couverture.

La coupole de l'église de San Clemente s'est effondrée en pleine messe, causant de nombreuses victimes.

Les sauveteurs dégageaient jeudi les décombres dans les villes à la recherche de survivants, et se rendaient aussi dans des villages isolés de la côte.

Des vagues provoquées par le séisme au large de la baie de Paracas ont partiellement inondé la région, provoquant des dégâts matériels selon les pêcheurs.

A Lima, deux personnes sont mortes de crise cardiaque.

Quelque 600 détenus de la prison de Chincha ont profité des secousses et de la panique pour s'enfuir, a indiqué un responsable des services pénitentiaires.

Aide internationale

Les autorités péruviennes tentaient jeudi de mettre en place un pont aérien pour secourir rapidement les sinistrés. Deux avions militaires ont acheminé au petit matin plus de 50 tonnes de couvertures, de médicaments et de vivres.

En cet hiver austral, les sinistrés, qui ont perdu leurs maisons d'adobe, de la terre séchée maintenue par des claies de joncs, manquent de tentes et de vêtements chauds.

L'aide internationale se mobilise. A Genève, la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge a annoncé l'envoi de deux avions transportant des tentes, bâches en plastique, couvertures et jerricans.

L'ONU «se tient prête à soutenir les efforts de secours en prenant des mesures comme le déblocage de fonds d'urgence et l'envoi d'une équipe d'évaluation des besoins», a déclaré Michèle Montas, la porte-parole du secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon.

De Bruxelles, la Commission européenne a annoncé un million d'euros d'aides, tandis que le Canada va allouer 1,9 million de dollars USD. Quant aux Etats-Unis, ils ont débloqué 100.000 dollars pour subvenir aux "urgences immédiates", a annoncé la Maison Blanche.

De plus, Espagne, Italie et France ont annoncé des aides, de même que les pays voisins, Brésil, Bolivie, Equateur, Colombie et Chili.

Un des pires subi par le Pérou

Le pape Benoît XVI a appelé les organisations de l'Eglise catholique à porter assistance aux personnes sinistrées.

Des ONG, Pompiers unis sans frontières (BUSF) et Intermon Oxfam, ainsi que la Croix-Rouge espagnole, ont commencé à envoyer des secours.

Le séisme est l'un des pires subis par le Pérou, toujours hanté par le terrible tremblement de terre de 1970 qui avait tué 70.000 personnes dans la localité montagneuse de Huaraz.