Un destroyer russe a failli percuter un bateau turc

DIPLOMATIE Du coup, Moscou a convoqué l'attaché militaire turc à Moscou pour parler de cet incident, alors que les relations entre les deux pays sont glaciales depuis que la Turquie a abattu un chasseur russe...

20 Minutes avec AFP

— 

Le président russe Vladimir Poutine, le 9 décembre 2015 à Moscou
Le président russe Vladimir Poutine, le 9 décembre 2015 à Moscou — ALEXEI DRUZHININ SPUTNIK

La Russie a-t-elle eu une réaction disproportionnée ? Moscou a affirmé dimanche qu’un destroyer russe avait évité de justesse une collision avec un bateau turc en mer Egée, et a de ce fait convoqué l’attaché militaire turc à Moscou à la suite de cet incident.

>> A lire aussi : Russie VS Turquie, les raisons du clash

« Le 13 décembre, l’équipage du navire russe Smetlivy, qui se trouvait à 22 km de l’île grecque de Lemnos dans le nord de la mer Egée a évité une collision avec un bateau de pêche turc », a annoncé le ministère de la défense, affirmant que des armes légères avaient été utilisées par l’équipage pour avertir le bateau.

Des relations exécrables depuis fin novembre

Les relations entre Moscou et Ankara sont très tendues depuis que fin novembre, l’armée turque a abattu un avion de chasse russe au-dessus de sa frontière avec la Syrie. Depuis, Moscou a pris de nombreuses sanctions économiques et c’est l’escalade verbale entre Vladimir Poutine et Recep Tayyip Erdogan, l’un accusant notamment l’autre de couvrir le marché pétrolier de Daesh.

>> A lire aussi : Les tensions entre Poutine et Erdogan en 5 actes

A 06h03 GMT, le destroyer russe, qui avait jeté l'ancre, a remarqué un bateau de pêche turc à une distance de mille mètres environ, qui approchait dans sa direction depuis la droite. «Malgré plusieurs tentatives du Smetlivy, l'équipage du bateau turc n'a pas répondu par radio ni aux signaux visuels», a-t-il ajouté. Moscou affirme que l'équipage du navire russe a dû tirer à l'arme légère lorsque le bateau s'est approché à environ 600 mètres, «pour empêcher une collision».

«Le bateau turc a immédiatement changé de trajectoire et continué à avancer, dépassant le Smetlivy à une distance d'environ 540 mètres sans aucun contact avec l'équipage russe», a ajouté le ministère.