Les deux otages sud-coréennes peut-être libérées lundi

AFP

— 

Les talibans et une délégation de Séoul ont entamé vendredi, pour la première fois, des négociations directes sur le sort des 21 otages sud-coréens qu'ils détiennent depuis plus de trois semaines en Afghanistan.
Les talibans et une délégation de Séoul ont entamé vendredi, pour la première fois, des négociations directes sur le sort des 21 otages sud-coréens qu'ils détiennent depuis plus de trois semaines en Afghanistan. — Kim Jae-Hwan AFP/Archives

La libération de deux des 21 otages sud-coréens attendue dimanche et promise par les talibans comme «geste de bonne volonté» a été reportée d’un jour, a annoncé dans la soirée le gouverneur de la province de Ghazni, dans le sud de l’Afghanistan.

Les talibans avaient pourtant annoncé qu’ils libéreraient leurs deux otages, deux femmes malades, d’abord samedi, puis dimanche.
«Si Dieu le veut, elles seront libérées cet après-midi au titre de geste de bonne volonté de la part du Haut conseil des talibans», avait déclaré dans la matinée de dimanche Abdullah Jan, le commandant des rebelles islamistes pour la province de Ghazni, où leur rapt a eu lieu le 19 juillet.

Dimanche soir, leur libération n’avait pas été confirmée.

Black-out

Le gouverneur provincial Mirajudding Pattan a déclaré à l’AFP que les deux Sud-Coréennes seraient finalement libérées lundi. «Les talibans se sont engagés à relâcher les deux femmes otages demain», a-t-il dit.

Sur les 23 Sud-Coréens que des talibans ont enlevés il y a plus de trois semaines, deux -des hommes- ont été assassinés. Les talibans réclament la libération des geôles afghanes de certains de leurs camarades contre l’élargissement des autres otages.
Mais les autorités afghanes s’y sont jusqu’à présent refusées.

Dans le même temps, une délégation de Séoul tente d’obtenir la libération de ses ressortissants par des négociations directes avec les talibans. La troisième session de pourparlers dimanche dans la ville de Ghazni, à 140 km au sud de Kaboul, s’est achevée sur un black out total.