Le dalaï lama recommande de «dialoguer» avec Daesh

DIPLOMATIE Le chef spirituel du Tibet estime qu'il faut dialoguer avec l'Etat islamique...

20 Minutes avec AFP

— 

Le chef spirituel tibétain, le dalaï lama, le 6 décembre 2015 à Bangalore, en Inde
Le chef spirituel tibétain, le dalaï lama, le 6 décembre 2015 à Bangalore, en Inde — MANJUNATH KIRAN AFP

Le chef spirituel tibétain a recommandé à «dialoguer aussi avec l'EI». Le dalaï lama a estimé dans une interview au quotidien italien La Stampa qu'il n'y avait «pas d'autre voie» que le dialogue. Le prix Nobel de la paix a jugé nécessaire ce dialogue, même avec un ennemi aussi acharné que Daesh.

>> A lire aussi: Le dalaï lama fête ses 80 ans en Californie

A la question de savoir comment y parvenir, le dalaï lama a répondu : « Par le dialogue. Il faut écouter, comprendre, avoir de toutes façons le respect de l’autre. Il n’y a pas d’autre voie ».

Il condamne les ultra-bouddhistes

« L’islam est une religion de paix, les intolérants nuisent à leur propre foi et à leurs propres frères », a-t-il remarqué, critiquant l’idéologie du califat.

>> A lire aussi: Le dalaï lama peut-il démissionner?

Interrogé sur la Birmanie où la majorité bouddhiste opprime la minorité musulmane des Rohingyas, le chef religieux tibétain a condamné cette attitude. « Je n’ai pas de contacts avec eux, mais personne ne doit persécuter personne ».