Attaque au couteau dans le métro de Londres: L'antiterrorisme saisi de l'enquête

TERRORISME L’attaque a fait trois blessés cette nuit…

A.Ch. avec AFP

— 

La station de métro Leytonstone fermée par la police après une attaque au couteau, le 5 décembre 2015.
La station de métro Leytonstone fermée par la police après une attaque au couteau, le 5 décembre 2015. — Tolga Akmen/LNP/REX Shu/SIPA

L’antiterrorisme britannique a été saisi de l’enquête sur l’attaque au couteau qui a fait trois blessés, un grave mais dont les jours ne sont pas en danger et deux légers, dans la nuit de samedi à dimanche dans une station du métro londonien. L’attaque, commise au niveau des portiques de la station Leytonstone dans l'est de la capitale, intervient alors que le Parlement britannique a voté cette semaine l'extension à la Syrie des bombardements contre Daesh.

Localisation de la station de métro Leytonstone, au nord-est de Londres. (Google maps)

« Nous traitons cela comme un acte terroriste »

Un homme est en garde à vue et le Commandement antiterroriste (CTC) a été chargé de l'enquête. Selon la chaîne de télévision Sky News, des témoins ont dit que le suspect avait évoqué la Syrie et « apparemment crié "C'est pour la Syrie" ». Contactée par l'AFP, la police n'a pas confirmé cette information. « Nous traitons cela comme un acte terroriste », a indiqué le responsable du CTC, Richard Walton, dans un communiqué. Il demande à la population de « rester calme mais vigilante ».

Une grande partie de la ligne de métro concernée, la Central Line, demeurait fermée tôt dimanche dans l'est de Londres. La station Leytonstone était bouclée par la police et un agent en tenue de légiste prenait des photographies. Une flaque de sang était visible sur des vidéos amateur, dans lesquels on entend également des cris alors que le suspect apparaît en train de se quereller avec plusieurs personnes avant de se jeter sur l'une d'entre elles. Des policiers crient alors « Lâchez le couteau » et utilisent leur pistolet à impulsion électrique. Touché, le suspect tombe et lâche l'arme. Il est maîtrisé. Un témoin crie alors au suspect: « T'es pas musulman mec ! T'es pas musulman mec ! T'es pas musulman ! »

Un homme arrêté

Un témoin a raconté à la BBC qu'au moment où le suspect était emmené par la police, des « piétons ont crié dans sa direction (...) un piéton a tenté de lui jeter une bouteille ». Un autre témoin a dit à la BBC avoir vu « un type, un adulte, étendu sur le sol avec un gars debout près de lui avec un couteau d'environ trois pouces » (7,5 cm). « Il criait "Allez-y, partez" à tous les autres. Il allait et venait près du type au sol », selon son récit. La police a dit avoir été alertée à 19h06, heure locale. « Selon les informations, le suspect de sexe masculin menaçait des gens avec un couteau », a précisé la police. « Un homme a été arrêté à 19h14 et emmené dans un commissariat de l'est de Londres où il est maintenu en garde à vue », a-t-elle ajouté. Les secours londoniens ont indiqué avoir « pris en charge un patient pour blessure à l'arme blanche ce soir à la station de métro Leytonstone ». Il a été transféré à l'hôpital.

 

Le niveau de menace terroriste avait été porté en Grande-Bretagne à 4 sur une échelle de 5 en août 2014, signifiant qu'un attentat est considéré hautement probable. Cette attaque intervient également moins d'un mois après les attentats de Paris et trois jours après une tuerie aux Etats-Unis (14 morts) pour laquelle la piste terroriste est privilégiée.