Daesh félicite «les soldats du califat» pour la tuerie de San Bernardino

TERRORISME Le groupe Etat islamique n'a en revanche pas revendiqué l'attaque...

Julien Sofianos

— 

Syed Farook et Tashfeen Malik, les deux tueurs de San Bernardino
Syed Farook et Tashfeen Malik, les deux tueurs de San Bernardino — AFP

Pas de revendication mais des félicitations. Daesh a appelé samedi les assaillants de la tuerie en Californie « soldats » de son « califat », sans revendiquer explicitement l’attaque meurtrière. Dans un programme en anglais diffusé samedi par sa station de radio, le groupe jihadiste fait l’éloge de la tuerie qui a fait mercredi 14 morts et blessé 21 personnes à San Bernardino (sud-ouest des Etats-Unis).

Un enregistrement audio en arabe

« Deux soldats de la Khilafah (califat en arabe) ont mené une attaque au Inland Regional Centre à San Bernardino, en Californie », affirme l’EI dans cet enregistrement. Le groupe jihadiste fait référence aux pans de territoires qu’il contrôle en Syrie et en Irak sur lesquels il a décrété en 2014 un « califat » islamique. Dans l’enregistrement audio en arabe diffusé plus tôt dans la journée de samedi, l’EI parle des assaillants comme étant des « partisans de l’Etat islamique ».

 

Selon la version anglaise de l’enregistrement radio, les assaillants, Syed Farook, 28 ans, et sa femme Tashfeen Malik, 29 ans, ont été « tués au service d’Allah ». Mais le groupe n’a pas formellement revendiqué l’attaque comme il l’avait fait antérieurement pour d’autres attentats. Aux Etats-Unis, les enquêteurs ont affirmé vendredi qu’il privilégiait l’hypothèse d’un « acte terroriste ».