Ces pubs qu'on déteste

MEDIA Petit aperçu de ces spots que vous haïssez...

Seth Stevenson, Slate

— 

Publicité pour le Filet-O-Fish de McDo.
Publicité pour le Filet-O-Fish de McDo. — DR

Ces derniers temps, ma petite amie s’est renseignée sur les forfaits de téléphonie mobile pour appeler à l’étranger. Sur le site de Verizon Wireless, elle a pu chatter en ligne avec un vendeur. Je ne peux m’empêcher de vous révéler la teneur de leur échange mot pour mot :

Un conseiller de vente Verizon Wireless vient de rejoindre le groupe de conversation. Vous entrez à présent en discussion avec Chelsea.

Chelsea : Bonjour. Merci de nous rendre visite. Que puis-je faire pour vous?
You : Je suis intéressée par le forfait international BlackBerry et j’aimerais avoir plus de détails sur les tarifs qui s’appliquent aux appels passés depuis divers pays asiatiques.
Chelsea : Veuillez patienter un instant pendant que je vérifie.
Chelsea : Malheureusement, il ne vous est pas possible d’utiliser votre téléphone en Asie.
Chelsea : Je suis vraiment désolée.
You : Bon, en fait, je suis presque certaine que l’on peut utiliser ce forfait partout, sauf au Japon.
Chelsea : Veuillez m’excuser un instant, ne quittez pas.
Chelsea : Ne quittez pas.
Chelsea : Je viens juste de chercher l’Asie dans la liste des pays mais elle n’y figure pas.
You : Tu m’étonnes. Le seul problème c’est que l’Asie, c’est un continent, pas un pays. Vous voyez ce que je veux dire, l’Europe c’est un continent et puis la France, c’est un pays. Bon et bien j’irais voir directement en magasin pour en savoir plus.
Chelsea : Très bien.
Chelsea : Merci pour votre visite chez Verizon Wireless, nous espérons vous revoir bientôt. Bonne journée!

Votre conseiller de vente Verizon Wireless vient de mettre fin à votre discussion.

A la fin, Chelsea semblait avoir vraiment envie de se sortir de ce guêpier. En tout cas, elle est restée d’une politesse impeccable. Et alors, me direz-vous? C’est vrai, la conversation que je viens de vous rapporter ne concerne pas vraiment la publicité. Mais le service client fait partie de ces «signes extérieurs» dont les directeurs de marketing ne cessent de parler. Et puis, depuis cet épisode, ma petite amie déteste Verizon avec la plus grande férocité. D’où le thème de l’article d’aujourd’hui: la haine féroce.

Et oui, nous allons nous livrer à présent à un jeu de massacre sur les pubs que nous détestons le plus. Voici venue la chance de dire tout le mal que vous pensez de toutes ces pubs qui vous ont récemment agacés, dérangés et/ou dégoûtés. Sans plus attendre, que le grand déballage de colère commence.

Je viens juste de voir la pub de McDonald pour le Filet-O-Fish. Quelle horreur! On se demande ce que ces gens ont bien pu fumer au moment où ils ont imaginé un truc pareil.
K.F.

Il m’est impossible de dire si les concepteurs de cette pub, qui met en scène deux hamburgers Filet-O-Fish se disputant sur des nuances de prononciation, ont réellement consommé de la drogue (ou quel type de drogue?). En revanche, je suis en mesure de vous informer que l’on doit ce spot à Aaron Ruell qui jouait le rôle de Kip dans le film Napoleon Dynamite. Ruell fut aussi à l’origine d’une publicité de Powerade en 2006 dans laquelle on voyait deux Amishs se livrer à une course de dragster. La pub Filet-O-Fish, comme celle de Powerade, a recours à une caméra fixe et à un humour absurde, au deuxième degré. Je dois avouer qu’elle m’a fait un peu sourire la première fois que je l’ai vue. Mais pour ce qui est de la promotion du produit, c’est un échec total. Ce n’est pas une bonne idée de faire des gros plans prolongés de burgers tristement disposés dans leur boîte en carton et exposés au regard inquisiteur des téléspectateurs. Pas de doute, ces bâtonnets graisseux n’ont vraiment pas l’air appétissants.

Dans le spot de pub sorti récemment qui vante les mérites du moteur de recherche Ask.com, un homme (accompagné par un chœur de femmes) chante qu’«il a trouvé exactement ce qu’il cherchait». Or, il se trouve que ce qu’il cherchait, c’étaient «des gonzesses avec des épées»! Déjà on peut se demander pourquoi Ask.com se réjouit en chanson que ce type soit parvenu à se trouver un support masturbatoire en ligne. Son sourire quelques secondes après le début de la chanson fait froid dans le dos. C’est un peu comme s’il avait tapé «comment se farcir une gonzesse avec une épée».
M.M.

Oulalala, c’est vrai qu’il a l’air terriblement excité. Pas sûr que cette pub soit le meilleur moyen d’avancer pour un moteur de recherche qui espère faire de l’ombre à Google. 1. Elle sous-entend que l’usager moyen de Ask.com est un pervers avide de pornographie fétichiste. 2. L’idée, c’est que Ask.com fournit le meilleur moyen de trouver des choses difficiles d’accès sur le web. Mais, dites moi si je me trompe, la pornographie n’est-elle pas justement la chose que l’on n’a aucun mal à trouver sur l’Internet?

Vous avez vu la pub pour Clearasil avec le doublage horrible ? On y voit deux gamins (des frères) dans une salle de bain, et les mouvements de leurs bouches n’ont rien à voir avec le dialogue que l’on entend. Est-ce que c’est une pub qui a été reprise d’un autre pays?
A.B.

Je vois tout à fait de quelle pub vous parlez. Je n’ai pas réussi à la trouver sur l’Internet. Par contre, et cela doit répondre en partie à votre question, j’ai bien trouvé une version où tout était à l’identique, sauf que les deux frères avaient un accent britannique. (et là encore, avec des mouvements de lèvres complètement désynchronisés.) On dirait que Clearasil a besoin de faire des économies. Mais si les dialogues sont doublés à la fois dans la version américaine et dans la version britannique, on peut se demander en quelle langue ces deux gamins boutonneux pouvaient bien parler dans la version originale. De toute façon, le langage de l’acné dépasse les frontières, n’est-ce pas? Comment dit-on «volcan purulent» en Espéranto?

Je vous écris à propos de la pub pour Vagisil où l’on aborde «les démangeaisons et les odeurs féminines». Un poisson gonflé, un homard et une mouffette apparaissent à l’écran. Je trouve que c’est la pub la plus insultante de tous les temps! Je croyais pourtant que Les Monologues du vagin avait aidé les femmes à dépasser l’idée que leurs parties intimes étaient sales et malodorantes. Que cette pub continue d’être diffusée me scandalise. (Le plus souvent, je la vois sur la chaîne Lifetime, donc vous pouvez me huer, j’adore Super Nanny). J’ai d’ailleurs bien l’intention d’envoyer un email à Vagisil.
B.S.

Cette lectrice a bien envoyé un email à Vagisil quelques minutes plus tard et m’a fait parvenir la réponse de la compagnie. La voici: «Nous vous remercions de votre email concernant la publicité Vagisil. Nous apprécions que vous ayez pris le temps de nous livrer vos commentaires. Nous sommes désolés que vous vous soyez sentie insultée par ce spot. Nous vous informons que nous l’avons retiré.»

Avec des déchaînements de haine, on peut donc obtenir des résultats! J’apprends également que la suite de cette pub, dans laquelle un gnou mort depuis trois jours est recouvert de lait périmé avant d’être soigneusement disposé en haut d’un tas d’ordures chaud et humide, a subi le même sort.

Et pour vous, quelle est la ou les pires pubs? Venez en débattre...