«Imaginer que nous ayons tué notre fille est ridicule»

— 

Les parents de Maddie, Gerry et Kate McCann, ont pour leur part déclaré mardi dans un entretien à la télévision britannique qu'ils étaient "intimement convaincus" que Madeleine était vivante lorsqu'elle avait été emmenée de l'appartement où elle dormait la nuit de sa disparition.
Les parents de Maddie, Gerry et Kate McCann, ont pour leur part déclaré mardi dans un entretien à la télévision britannique qu'ils étaient "intimement convaincus" que Madeleine était vivante lorsqu'elle avait été emmenée de l'appartement où elle dormait la nuit de sa disparition. — AFP

Alors qu’ils sont désormais persona non grata au Portugal, les parents de Maddie ont décidé de réagir aux allégations de la presse locale sur leur éventuelle culpabilité. «Imaginer que nous ayons tué notre fille? C'est ridicule», a déclaré Gerry McCann, le père de la petite fille, à l'hebdomadaire portugais «Expresso» qui publie cet entretien vendredi sur son site.

Nouveau tournant dans l’enquête

«C'est très perturbant, d'un côté de suggérer que notre fille est morte et que la police dispose de preuves de cela, et par ailleurs de dire que nous sommes coupables», a-t-il ajouté. «La police ne nous a jamais laissé entendre que nous sommes suspects», a renchéri Kate McCann.

Les médias portugais ont rapporté cette semaine que l'enquête sur la disparition de Maddie semblait prendre un nouveau tournant. La presse a révélé que les enquêteurs envisageaient désormais la thèse d'un meurtre ou d'un accident, au détriment de la thèse de l'enlèvement privilégiée jusqu’à présent.

Toujours selon les médias, la police a trouvé des traces de sang d'une personne décédée, sur l'un des murs de la chambre d'où a disparu Maddie. La police n'a ni confirmé ni infirmé ces informations. «Nous voulons juste connaître la vérité. (...), mais il serait surprenant que le sang appartienne à Madeleine et qu'il ne soit trouvé que maintenant», a fait valoir Gerry McCann.

Maddie a pu s’«égratigner»

Interrogé sur la possibilité que Maddie ait pu se blesser pendant le séjour, Kate a répondu qu'elle n'avait rien remarqué «de grave». L'enfant a pu s'égratigner la peau ou saigner du nez «sans que nous nous en soyons rendu compte», a déclaré la mère.