Les studios de cinéma Cinecittà partent en fumée

ROME Un court-circuit pourrait être à l'origine du feu...

— 

Plusieurs milliers de mètres carrés des mythiques studios de cinéma Cinecittà, à Rome, sont partis en fumée dans la nuit du 9 au 10 août 2007
Plusieurs milliers de mètres carrés des mythiques studios de cinéma Cinecittà, à Rome, sont partis en fumée dans la nuit du 9 au 10 août 2007 — DR

«Ben Hur», la «Dolce Vita», «Amarcord» et plus récemment la série américaine «Rome»... Plusieurs milliers de mètres carrés des mythiques studios de cinéma Cinecittà, à Rome, sont partis en fumée dans la nuit de jeudi à vendredi. L’incendie, particulièrement difficile à circonscrire, n'était toujours pas maîtrisé après plusieurs heures d'intervention des pompiers.

400.000 mètres carrés

Un banal court-circuit dans un dépôt de matériel est peut-être à l'origine de ce spectaculaire incendie, ont annoncé vendredi matin les pompiers de Rome.

Le feu a éclaté vers 22h dans un hangar de 2.000 m2 où se trouvaient entreposés des temples en carton, des rues de toile et de plastique utilisés comme décor pour la super-production «Rome». «Il a fallu peu de choses pour tout réduire en cendres, a expliqué vendredi à la presse Guido Parisi, le chef des pompiers de Rome. «Puis l'incendie s'est étendu à un plateau de télévision voisin qui en cette période de vacances n'était pas utilisé», a-t-il ajouté.

L'accès à l'immense complexe de 40 hectares (400.000 mètres carrés), situé à quelques kilomètres du centre historique de Rome, a été interdit aux journalistes, et aucune flamme ou fumée n'est visible depuis l'entrée principale de Cinecittà, a constaté un photographe de l'AFP.

«Nous allons utiliser des moyens aériens parce que le feu doit être combattu de toutes parts pour éviter qu'il ne se propage encore», a ajouté Guido Parisi, estimant qu'entre 3.000 et 4.000 mètres carrés avaient brûlé et craignant de devoir lutter «toute la nuit» contre le feu. Il n'y a aucun blessé ou personne intoxiquée, a-t-il précisé.

70 ans en avril

Les studios, situés dans un immense complexe, ont fêté leurs 70 ans d'existence en avril dernier, avec plus d'un millier de films à leur actif. Dans les années 1970, le boom des productions télévisées et la crise des productions cinématographiques avaient mis un terme à l'âge d'or de Cinecittà, qui connaîtra ensuite une longue traversée du désert. La privatisation quasi totale des studios en 1997 avait permis d'attirer de nouveaux gros contrats, parmi lesquels le tournage de «Rome».