Fusillade en Californie: Douze engins explosifs et 5.000 cartouches trouvés au domicile des suspects

ETATS-UNIS Deux suspects ont tué au moins 14 personnes mercredi lors d’une fusillade à San Bernardino…

L.C. avec AFP

— 

Une fusillade a fait 20 victimes en Californie
Une fusillade a fait 20 victimes en Californie — Capture BFMTV

Un arsenal impressionnant. Douze engins explosifs ainsi qu'environ 5.000 cartouches de fusils d'assaut ont été retrouvés au domicile des auteurs présumés de la fusillade qui a fait au moins 14 morts mercredi à San Bernardino, en Californie. A ce stade de l'enquête, les autorités américaines restent prudentes quant aux motivations des tireurs présumés.

>> A lire aussi: Ce que l'on sait sur la fusillade de San Bernardino

Trois engins explosifs retrouvés sur le site de la tuerie

La police a aussi mis la main sur trois autres engins explosifs artisanaux reliés entre eux et actionnables à distance dans le bâtiment visé par les tueurs. Mais ces engins n'ont finalement pas explosé, a précisé le chef de la police locale, Jarrod Burguan, lors d'une conférence de presse.

En outre, la police a annoncé ce jeudi que les armes à feu utilisées par les suspects ont été achetées légalement.

>> A lire aussi: Que sait-on des auteurs présumés de la fusillade?

«Beaucoup trop tôt» pour spéculer sur les motivations des tireurs

Pour le FBI, il est «beaucoup trop tôt» pour spéculer sur les motivations du couple de suspects. C'est ce qu'a affirmé ce jeudi David Bowdich, un responsable de l'agence de Los Angeles, lors d'une conférence de presse. «Ce serait irresponsable de ma part d'appeler cela du terrorisme», a-t-il ajouté en indiquant que la police fédérale définissait «très précisément» le terme «terrorisme».

Si certains témoignages mentionnés par la police laissent entendre que la fusillade pourrait être liée à une dispute sur le lieu de travail d'un des suspects, employé des services de santé de San Bernardino, le chef de la police locale a souligné que le carnage était vraisemblablement prémédité. Le couple «était clairement préparé, personne ne s'énerve à une fête [de bureau] et intervient avec quelque chose d'aussi élaboré», a déclaré Jarrod Burguan

Il s'agit de la pire tuerie aux Etats-Unis depuis trois ans, a précisé ce jeudi la police.