Espagne: La Cour constitutionnelle met un frein à l'indépendance de la Catalogne

INDÉPENDANTISTES L'institution espagnole a annulé la résolution indépendantistes du Parlement catalan...

20 Minutes avec AFP

— 

Le chef du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, s'est réjoui de ce frein au processus d'indépendance catalane.
Le chef du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, s'est réjoui de ce frein au processus d'indépendance catalane. — Melanie Wenger/ISOPIX/SIPA

Le mouvement indépendantiste catalan prend un coup dans l’aile. La Cour constitutionnelle espagnole a mis un frein au processus d’indépendance, en annulant ce mercredi la résolution du Parlement catalan qui le lançait formellement. Mais le gouvernement régional a aussitôt fait savoir qu'il jugeait sans effet la décision.

Une résolution qui viole «la souveraineté nationale»

Le texte du parlement catalan, adopté par la majorité indépendantiste le 9 novembre dernier, lançait un processus censé déboucher sur l’indépendance de cette région du nord-est de l’Espagne en 2017.

La Cour constitutionnelle espagnole a estimé que cette résolution « viole les normes constitutionnelles qui attribuent au peuple espagnol la souveraineté nationale ». Les douze magistrats ont pris cette décision « à l’unanimité », a souligné le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy, qui s’en est réjoui.

Les indépendantistes catalans ne s’avouent toutefois pas vaincus. « L’arrêt n’altérera rien », a assuré Francesc Homs, leader du parti séparatiste CDC dont est issu le président régional candidat à sa réélection, Artur Mas. La résolution, votée par la coalition Junts pel Si (« Ensemble pour le oui » en catalan) dont fait partie CDC, et les indépendantistes d’extrême gauche de la CUP, proclamait notamment que le Parlement ne reconnaîtrait pas les décisions des institutions espagnoles, dont la Cour constitutionnelle.

Toujours pas de gouvernement catalan

Les indépendantistes catalans ont remporté 47,8 % des voix et la majorité absolue des sièges aux élections régionales d’octobre 2015, mais ils n'ont pas trouvé de consensus sur la formation d’un gouvernement.

D'après un sondage publié ce mercredi par le Centre des études d’opinion, dépendant du gouvernement régional, 48,2 % des Catalans sont opposés à l’indépendance de la région, un chiffre en hausse de 0,4 point par rapport à octobre dernier alors que 46,6 % y sont favorables (46,7 % en octobre).