Espagne: Trois recruteurs présumés de Daesh incarcérés

DJIHADISME Ils auraient été chargés de recruter des jeunes femmes sur les réseaux sociaux pour les envoyer en Syrie…

20 Minutes avec AFP

— 

Des agents de la Guardia Civil escortent l'un des recruteurs présumés de Daesh après son arrestation le 28 novembre 2015, à Barcelone.
Des agents de la Guardia Civil escortent l'un des recruteurs présumés de Daesh après son arrestation le 28 novembre 2015, à Barcelone. — TONI ALBIR/SIPA

Deux hommes et une femme, accusés d’être des recruteurs de l’organisation terroriste Etat islamique, ont été incarcérés ce mardi en Catalogne, en Espagne.

Les trois djihadistes présumés, âgés de 24, 32 et 42 ans, avaient été arrêtés samedi à Barcelone. Ils ont été écroués sur ordre d’un juge de l’Audience nationale, une juridiction spécialisée dans les affaires de terrorisme basée à Madrid.

Des correspondants de Daesh en Espagne

Ils ont été inculpés mardi pour « collaboration avec une organisation terroriste et apologie du terrorisme via les réseaux sociaux ».

 

Résidents dans la région de Barcelone, ils auraient fait office de « correspondants » de Daesh en Espagne. Ils étaient chargés d’endoctriner et de recruter des femmes à travers les réseaux sociaux, dans le but de les convaincre de partir en Syrie. Selon les enquêteurs, ils diffusaient des vidéos de propagande de l’Etat islamique et des messages incitant à rejoindre ses rangs. Ils possédaient en outre des drapeaux du groupe terroriste.

>> A lire aussi : Dix recruteurs présumés de Daesh arrêtés en Espagne et au Maroc

L’Espagne est en état d’alerte antiterroriste renforcée (niveau 4 sur 5) depuis le mois de juin 2015. Une centaine de suspects y ont été arrêtés depuis le début de l’année dans le cadre d’enquêtes sur les filières djihadistes.