Etats-Unis: Le chef de la police de Chicago limogé après le meurtre d'un jeune Noir

POLICE Ce licenciement fait suite à des manifestations contre les brutalités policières à l’encontre des Noirs…

20 Minutes avec AFP

— 

Le chef de la police de Chicago, Garry McCarthy, lors d'une conférence de presse à Chicago, le 24 novembre 2015.
Le chef de la police de Chicago, Garry McCarthy, lors d'une conférence de presse à Chicago, le 24 novembre 2015. — Charles Rex Arbogast/AP/SIPA

Aux Etats-Unis, le chef de la police de Chicago a été licencié après une semaine de manifestations motivées par le décès d’un adolescent Noir, tué il y a un an, en pleine rue, par un policier Blanc.

«La confiance s'est effritée»

« La confiance du public dans la direction de la police a été secouée et s’est effritée », a déclaré ce mardi le maire de Chicago Rahm Emanuel, lors d’une conférence de presse. « Il est désormais temps de mettre en place une nouvelle perspective et une nouvelle direction afin de gérer les défis ».

Le maire a cependant rendu hommage au chef de la police Garry McCarthy. Son « bilan est solide et il peut en être fier », a-t-il affirmé.

La semaine dernière, une vidéo diffusée par les autorités a ravivé les tensions dans la ville du Nord-est des Etats-Unis. Tournées par une caméra embarquée dans un véhicule de police en octobre 2014, les images montrent Jason Van Dyke, policier blanc, abattre de seize balles Laquan McDonald, 17 ans, alors qu’il marchait au milieu d’une rue.

Une vidéo a ravivé les tensions

La police de Chicago avait d’abord affirmé que l’adolescent était sous l’emprise de psychotropes, qu’il agissait de manière erratique et qu’il avait visé les policiers avec un couteau avant d’être abattu. Une décision de justice qui a contraint la police à diffuser cette vidéo qui contredit la thèse officielle.

Sur ces images, l’adolescent semble ne pas obtempérer aux policiers qui veulent le contrôler, mais il ne fait aucun geste menaçant à leur égard. Tandis qu’il s’écarte vers le bord de la route, le policier Jason Van Dyke ouvre le feu, le fauchant net. Alors que le jeune homme gît au sol, l’agent continue de tirer froidement. Au total, une quinzaine de secondes s’écoulent entre le premier et le dernier des seize tirs de Van Dyke, selon un compte-rendu d’enquête consulté par l’AFP.

«Comme de nombreux Américains, j'ai été profondément choqué par les images montrant comment Laquan McDonald, 17 ans, a été abattu», avait réagi Barack Obama sur sa page Facebook officielle.

Inculpé de meurtre avec préméditation, le policier a été libéré sous caution

Jason Van Dyke, 37 ans, a été inculpé de meurtre avec préméditation quelques heures seulement avant la diffusion de cette vidéo, et il a été remis en liberté lundi en échange d’une caution de 1,5 million de dollars. C’est la première fois en plus de trente ans qu’un policier de Chicago est inculpé de meurtre pour des faits produits pendant son service.

>> A lire aussi: Le policier qui a tiré sur un adolescent noir avait été dénoncé 20 fois

Au cours des 18 derniers mois, le pays a connu des dizaines de manifestations, dont certaines ont dégénéré en émeutes, comme à Ferguson, après la multiplication de brutalités et bavures policières commises contre des citoyens Noirs.