Le Qatar et l'Arabie saoudite inondés

INTEMPERIES Les fortes pluies de ces dernières heures, inhabituelles, ont révélé des défaillances dans le pays qui doit accueillir la Coupe du monde en 2022...

20 Minutes avec AFP

— 

Une rue inondée à Doha, capitale du Qatar, le 25 novembre 2015.
Une rue inondée à Doha, capitale du Qatar, le 25 novembre 2015. — AFP

LE MOT DE NICOLAS HULOT

Sans tout mettre sur le dos des changements climatiques, il faut bien reconnaître que notre principal allié pour convaincre, ce sont les événements eux-mêmes. Même les pays du Golfe ne sont pas épargnés. 

Les images sont franchement inhabituelles. Le Qatar et l’Arabie saoudite subissent en ce moment de fortes précipitations, provoquant d’importantes inondations. Ce qui peut inquiéter alors que le Qatar doit accueillir la Coupe du monde de football en 2022, à la même période de l’année.

Les inondations les plus spectaculaires se sont produites dans le royaume saoudien, mais une pluie incessante durant la nuit a aussi rendu de nombreuses routes impraticables dans le petit émirat du Qatar. De fortes précipitations - jusqu’à 80 mm selon les services météorologiques - se sont abattues sur la région de l’aéroport international Hamad, près de la capitale Doha, mais n’ont pas interrompu le trafic aérien. Il a plu en quelques heures plus que pendant toute une année au Qatar, la moyenne annuelle étant de 74 mm, selon la Banque mondiale.

Fuite d’eau à l’aéroport

Des informations sur les réseaux sociaux ont fait état d’une fuite d’eau dans le terminal de l’aéroport Hamad, ouvert l’année dernière et qui a coûté 17 milliards de dollars.

L’ambassade des Etats-Unis à Doha a été affectée par les eaux et a indiqué que ses bureaux seraient fermés ce mercredi.

Selon l’agence officielle qatarie QNA, le Premier ministre cheikh Abdallah ben Nasser ben Khalifa Al-Thani a ordonné une enquête (lien en anglais) pour que les responsables des « défaillances révélées par ces intempéries » soient poursuivis devant la justice.

Le Qatar connaît des chaleurs torrides en été, ce qui a poussé les organisateurs de la Coupe du monde de football de 2022 à repousser aux mois de novembre et décembre ce Mondial prévu dans l’émirat. Le ministère de l'Environnement a d'ailleurs appelé les Qataris à

En Arabie saoudite, la capitale Ryad a subi ce mercredi, pour la deuxième journée consécutive, de fortes précipitations, avec des rues totalement inondées et des automobilistes abandonnant leurs véhicules endommagés par les eaux.