Obama rassure les Américains sur la menace terroriste avant Thanksgiving

© 2015 AFP

— 

Le président américain Barack Obama, le 24 novembre 2015, à Washington DC
Le président américain Barack Obama, le 24 novembre 2015, à Washington DC — NICHOLAS KAMM AFP

Barack Obama s'est employé mercredi, à la veille du long weekend de Thanksgiving, à rassurer les Américains sur la «menace terroriste», soulignant ne disposer d'aucune information spécifique accréditant l'hypothèse d'attentats en préparation aux Etats-Unis.

«A ce jour, nous n'avons connaissance d'aucun renseignement spécifique et crédible indiquant un projet (d'attentat) dans le pays», a déclaré le président américain lors d'une brève déclaration depuis la Maison Blanche à l'issue d'une réunion avec son équipe chargée de la sécurité nationale.

Reconnaissant que les attentats sanglants de Paris (130 morts, 350 blessés) avaient rendu «la menace plus proche», M. Obama a assuré que «toutes les mesures possibles» étaient prises pour assurer la sécurité des personnes sur le sol américain.

Thanksgiving est la grande fête des retrouvailles familiales aux Etats-Unis, à l'occasion de laquelle des dizaines de millions de personnes se déplacent dans tout le pays.

«Je sais que les Américains se posent des questions, se demandent s'il est prudent de se rassembler ou de prendre l'avion», a déclaré M. Obama. «Je sais que les familles ont parlé à table de leurs peurs face à la menace terroriste, pour beaucoup d'entre eux pour la première fois depuis le 11 septembre (2001)», a-t-il poursuivi.

Cependant, a-t-il assuré, les services de renseignement et les forces de police évaluent en permanence les menaces, «leur travail a permis d'éviter des attaques, leurs efforts ont sauvé des vies». «Il l'ont fait avant Paris et ils le font aujourd'hui, dans la discrétion», a-t-il martelé.

Appelant les Américains à faire preuve de vigilance et à signaler toute activité «suspecte», M. Obama leur a cependant conseillé de profiter pleinement du long weekend à venir. «Joyeux Thanksgiving à tous», a-t-il conclu.

Le département d'Etat a lancé lundi une alerte mondiale sur les risques de voyager pour leurs ressortissants partout sur le globe, en raison d'une hausse des «menaces terroristes».

Il avait alors mis en avant «des informations laissant penser que l'EI, Al-Qaïda, Boko Haram et d'autres groupes terroristes continuent de planifier des attaques terroristes dans de multiples régions», et cité de récents attentats perpétrés cette année en France, au Nigeria, au Danemark, en Turquie ou encore au Mali.