Japon: Encourager la consommation des ménages en augmentant le salaire minimum

ECONOMIE Le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, souhaite que le salaire minimum augmente de 3% chaque année...

20 Minutes avec agences

— 

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe à Tokyo, le 25 septembre 2015
Le Premier ministre japonais Shinzo Abe à Tokyo, le 25 septembre 2015 — Yoshikazu Tsuno AFP

« Il faut faire en sorte que le salaire minimum progresse de 3 % chaque année », a annoncé mardi le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, au cours d’une réunion sur l’économie nationale.

Alors que le salaire minimum est en moyenne de 798 yens de l’heure (6,10 €), Shinzo Abe souhaiterait le voir grimper à 1.000 yens d’ici une dizaine d’années, selon le ministre de la Revitalisation économique, Akira Amari.

La consommation des ménages représente 60 % du PIB

Objectif : encourager la consommation des ménages, qui représente environ 60 % du produit intérieur brut (PIB). Un projet qui s’inscrit dans la stratégie du Premier ministre, dont l’ambition est d’élever le PIB du Japon à 600.000 milliards de yens d’ici 2020.

Le projet intervient alors que le Japon est tombé en récession au troisième trimestre, à cause notamment d’une baisse des investissements des entreprises.

Baisser le salaire minimum, difficile selon les PME

Pour les petites et moyennes entreprises, il semble d’ailleurs difficile d’élever davantage les salaires, en raison de la pression qu’elles subissent de leurs clients pour faire baisser les prix.

En échange, Shinzo Abe leur a promis d’accentuer la réduction d’impôts déjà entreprise, afin de les placer au même niveau que leurs concurrentes à l’étranger, dont l’imposition est souvent moins élevée.