Attentats à Paris: Salah Abdeslam ciblé par Daesh ?

TERRORISME Certains membres de Daesh pourraient lui reprocher de ne pas avoir actionné sa ceinture explosive vendredi 13 novembre...

T.L.G.

— 

Le terroriste présumé Abdeslam Salah.
Le terroriste présumé Abdeslam Salah. — 20 Minutes

Salah Abdeslam toujours en fuite. Dix jours après les attentats de Paris, le suspect est toujours recherché par les polices européennes. Le jeune homme aurait été exfiltré en voiture la nuit de l’attaque par deux Belges venus de Molenbeek. Selon la chaîne américaine ABC News, Salah Abdeslam serait réfugié à proximité de Bruxelles. Il aurait contacté deux de ses proches, mardi soir, par l’intermédiaire du logiciel Skype. « Un appel téléphonique désespéré », rapporte ABC News.

>> Suivez les événements de la journée en direct

« Il est une cible pour Daesh »

Le fuyard aurait, selon les témoignages, indiqué vouloir rejoindre Daesh pour échapper aux polices européennes. Mais il aurait indiqué à ses amis avoir peur des représentants européens de Daesh, qui pourraient lui reprocher de ne pas s’être fait exploser comme les autres kamikazes. Une crainte confirmée par l’avocate de Mohamed Abdeslam au micro de BFMTV.

Retrouvez tous nos articles sur les attentats de Paris

« En toute hypothèse, il ne s’est pas fait exploser lors des attentats de Paris. S’il y est mêlé, ça veut dire qu’il a reculé à un moment donné, donc qu’il est une cible pour Daesh également. C’est une cible pour les forces de police belge et d’Europe puisqu’il est présenté comme l’ennemi public n°1, a indiqué Nathalie Galant. Le seul moyen que son interpellation se passe de manière optimale est qu’il se constitue prisonnier »..

Reste une question troublante sur ces témoignages : Si Salah Abdeslam craint les membres de Daesh, pourquoi chercherait-il encore à rejoindre la Syrie ?