Un Marine condamné à 15 ans ferme pour le meurtre d'un Irakien

ETATS-UNIS Il était accusé du meurtre sans préméditation d'un père de famille de 52 ans...

— 

Un sergent des Marines reconnu coupable du meurtre d'un civil irakien a été condamné vendredi à 15 ans de prison ferme par une Cour martiale en Californie (ouest), a-t-on appris de source militaire.

Dégradé et chassé de l'armée

Lawrence Hutchins, 23 ans, a en outre été dégradé et sera chassé de l'armée une fois qu'il aura purgé sa peine, ont décidé les jurés du tribunal militaire de Camp Pendleton, la plus grande base de Marines au monde, à 130 km au sud de Los Angeles.

Hutchins est le soldat le plus lourdement condamné dans cette affaire, où sept autres militaires ont vu leurs torts établis. Jeudi, il avait été reconnu coupable par les jurés de meurtre sans préméditation sur la personne de Hashem Ibrahim Awad, un père de famille de 52 ans, le 26 avril 2006 à Hamdania, au nord de Bagdad.

Coupable d'association de malfaiteurs

Le militaire, qui risquait la prison à perpétuité, avait également été reconnu coupable d'association de malfaiteurs. Il avait en revanche été acquitté d'agression, d'effraction, d'enlèvement et d'obstruction à la justice.


Le parquet affirmait que Hutchins, qui commandait sept hommes au moment du drame, avait choisi de s'en prendre à Awad après avoir échoué à capturer un chef local de la rébellion. Hutchins était aussi accusé d'avoir eu l'idée de maquiller la scène du crime afin de faire croire que la victime était un insurgé.

«Martyre»

Lors de son réquisitoire mardi, le représentant du ministère public, le colonel John Baker, avait montré une grande photo du corps criblé de balles d'Awad et avait exhorté les jurés à prendre en compte le rôle que le sergent Hutchins a joué selon lui dans «le martyre de cet homme».

De son côté, l'un des avocats de l'accusé, Rich Brannon, avait soutenu que le dossier de l'accusation était incomplet et qu'aucune preuve scientifique, autopsie ou analyse ADN, n'avait été présentée.