Le foie gras non grata chez les Britanniques

ROYAUME-UNI La chaîne Harvey Nichols ne veut pas subir les foudres des groupes de défense des animaux...

C. F. avec AFP

— 

L'édition du Sial 2006 met l'accent sur l'innovation: des aliments pratiques, ludiques ou centrés sur la santé et le plaisir, selon les organisateurs.
L'édition du Sial 2006 met l'accent sur l'innovation: des aliments pratiques, ludiques ou centrés sur la santé et le plaisir, selon les organisateurs. — Olivier Laban-Mattei AFP

Une victoire pour les détracteurs du gavage des oies. La chaîne britannique de grands magasins de luxe Harvey Nichols a décidé de ne plus vendre de foie gras pour ne pas subir les foudres des groupes de défense des animaux, a-t-on appris vendredi de sources concordantes.

Manifestations devant des magasins

Le groupe, dont le magasin principal se trouve dans le quartier londonien huppé de Knightsbridge, a été confronté à des manifestations devant ses magasins d'Edimbourg (Ecosse) et de Manchester (Nord) au début de l'été.

«Nous nous félicitons de cette décision», a déclaré le responsable de la campagne anti-foie gras de l’association Viva!, Justin Kerswell. «Cela montre que le public britannique ne veut pas du foie gras», a-t-il ajouté, assurant ne pas mener une «campagne antifrançaise».

Soutien de Roger Moore

Un autre grand magasin de luxe de Londres, Harrod's, continue quant à lui de vendre du foie gras, selon Justin Kerswell. «Nous allons les contacter pour leur dire qu'Harvey Nichols a montré qu'on peut avoir le luxe sans la cruauté», a-t-il confié.

Les groupes de défense des animaux considèrent le gavage des oies et des canards destinés à produire du foie gras comme une «torture». Ils sont à la pointe d'une campagne actuellement en cours en Grande-Bretagne pour interdire la vente de cet aliment, et à laquelle l'acteur Roger Moore a apporté son soutien.

Pétition à l'échelle nationale

La Grande-Bretagne a interdit la production de foie gras, mais autorise son importation. Une motion parlementaire ouverte en mars, et qui avait recueilli vendredi 138 signatures sur les 645 députés à la Chambre des Communes, vise à légiférer contre la vente du mets. De plus, près de 9.000 personnes ont signé une pétition ouverte jusqu'à début mai sur le site Internet de Downing street, les bureaux du Premier ministre.

Ailleurs Plusieurs pays, régions ou villes ont déjà interdit la production et/ou la vente de foie gras, comme la Californie, Chicago, une partie de l'Autriche, la République tchèque, le Danemark, l'Italie, Israël.