Menace d'attentats: Bruxelles sera à l'arrêt ce lundi, le métro et les écoles fermés

TERRORISME La capitale belge prend très au sérieux les risques d'attaques terroristes sur son territoire, depuis les attaques de Paris...

20 Minutes avec AFP

— 

Des troupes belges patrouillent dans les galeries royales de Saint-Hubert à Bruxelles le 22 novembre 2015
Des troupes belges patrouillent dans les galeries royales de Saint-Hubert à Bruxelles le 22 novembre 2015 — NICOLAS MAETERLINCK BELGA

La région de Bruxelles sera encore à l’arrêt ce lundi, ses stations de métro et écoles resteront fermées, en raison des menaces « sérieuses et imminentes » d’attentats dans la capitale belge, a annoncé le Premier ministre Charles Michel, évoquant une « situation exceptionnelle », après les attentats du 13 novembre à Paris.

La décision a été prise de « diminuer les grands événements, de maintenir la fermeture du métro. Les écoles seront fermées demain à Bruxelles », du jamais vu en Belgique, a indiqué dimanche soir le chef du gouvernement lors d’une conférence de presse.

« Les crèches » seront également fermées lundi, tout comme « les centres commerciaux, les lieux de divertissement, les marchés et les équipements sportifs », a précisé ensuite dans un communiqué Rudi Vervoort, le ministre-président de la région de Bruxelles.

Le niveau d’alerte terroriste maintenu à son maximum

Concernant les transports, « la Région et la STIB (société des transports en commun bruxellois) travaillent à augmenter dès lundi matin la densité de l’offre en surface », les bus et une partie des tramways, poursuit le texte.

« Tout est mis en oeuvre pour retourner à une situation normale, assumer nos responsabilités », a assuré Charles Michel.

Le niveau d’alerte terroriste a été maintenu à son maximum, le niveau 4 (menace « sérieuse et imminente ») pour l’ensemble de l’agglomération bruxelloise, après une nouvelle réunion d’évaluation dans la journée.

« Menace sérieuse et imminente »

« La menace est considérée comme sérieuse et imminente, l’ensemble du reste du pays reste en niveau 3 (menace « possible et vraisemblable »). Ce que nous redoutons ce sont des attaques similaires à Paris, avec plusieurs individus, avec des offensives à plusieurs endroits », avec pour cibles potentielles « des endroits très fréquentés », a redit dimanche le Premier ministre belge. Samedi, il avait déjà évoqué ces risques.

Une nouvelle évaluation du niveau d’alerte sera faite lundi dans l’après-midi.

En revanche, une réunion extraordinaire des ministres des Finances de la zone euro a été confirmée lundi après-midi, ainsi qu’une réunion des ministres de l’UE en charge de l’Education, du Sport et de la Culture, a indiqué la présidence luxembourgeoise de l’UE. Mais, « les autres réunions sont annulées ».