Attentats manqués de juin: un suspect décédé à l'hôpital

TERRORISME Il était très grièvement brûlé…

— 

Kafeel Ahmed, 27 ans, qui était entre la vie et la mort, souffrait de brûlures graves à la suite d'une attaque contre le plus grand aéroport d'Ecosse, survenu au lendemain de la découverte de deux voitures piégées à Londres.
Kafeel Ahmed, 27 ans, qui était entre la vie et la mort, souffrait de brûlures graves à la suite d'une attaque contre le plus grand aéroport d'Ecosse, survenu au lendemain de la découverte de deux voitures piégées à Londres. — AFP/Bangalore Mirror/Archives

L'un des suspects interpellés pour l'attentat manqué à l'aéroport de Glasgow (Ecosse) le 30 juin est décédé à l'hôpital. Kafeel Ahmed, 27 ans, qui était entre la vie et la mort, souffrait de brûlures graves à la suite d'une attaque contre le plus grand aéroport d'Ecosse, survenu au lendemain de la découverte de deux voitures piégées à Londres.

Retrouvez tous les articles sur l'attentat manqué de Glasgow


Kafeel Ahmed, originaire de Bangalore, en Inde, était suspecté d'être le conducteur de la voiture-bélier, une Jeep Cherokee, qui s'était encastrée contre le terminal de l'aéroport, provoquant un incendie. Il avait été vu s'aspergeant d'essence avant d'être interpellé.

«L'homme est mort en début de soirée»

Il était hospitalisé sous haute surveillance au Royal Infirmary de Glasgow.
«L'homme est mort en début de soirée (jeudi) et les circonstances de sa mort ont été communiquées au procureur», a déclaré un porte-parole de la police.

Kafeel Ahmed était titulaire d'un diplôme en ingénierie mécanique de l'Université Kuvempu de l'Etat de Karnataka, en Inde, et d'un doctorat d'ingénieur aéronautique de l'Université de Belfast, en Irlande du Nord.

«Prévenir un acte terroriste»

Trois médecins sont actuellement emprisonnés en Grande-Bretagne en liaison avec les attentats manqués de Londres et de Glasgow. L'un d'eux, Sabeel Ahmed, 26 ans, frère de Kafeel Ahmed, a plaidé non coupable lundi matin de possession d'informations qui auraient pu permettre de «prévenir un acte terroriste».

Les deux autres médecins sont l'Irakien Bilal Abdulla, 27 ans, et le Jordanien Mohammed Asha, 26 ans. Le cousin de Sabeel Ahmed, Mohammed Haneef, un médecin indien de 27 ans arrêté en Australie pour «soutien inconsidéré» à une organisation terroriste, a pour sa part été relâché après l'abandon vendredi des poursuites dans l'enquête sur les attentats manqués en Grande-Bretagne. Détenu pendant plus de trois semaines en Australie, il est rentré dans son pays dans la nuit de dimanche à lundi. La police australienne avait admis une «erreur» dans le dossier à charge contre le médecin, pointant du doigt son homologue britannique.