Attentats de Paris: «inacceptable» pour Moscou d'exiger le départ d'Assad avant toute union contre les «terroristes»

© 2015 AFP

— 

Le président russe Vladimir Poutine (d) et son ministre de la Défense Sergei Shoigu à Moscou le 17 novembre 2015
Le président russe Vladimir Poutine (d) et son ministre de la Défense Sergei Shoigu à Moscou le 17 novembre 2015 — ALEXEI NIKOLSKY SPUTNIK

Après les attentats de Paris, il est «inacceptable» d'exiger le départ du président syrien Bachar al-Assad comme «condition préalable à toute union contre le terrorisme», a déclaré mercredi le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov lors d'une conférence de presse.

«J'espère qu'il y aura un changement de position chez nos autres partenaires occidentaux, comme il y en a eu, malheureusement au prix de terribles actes terroristes, chez nos collègues occidentaux», a déclaré M. Lavrov en référence à la France touchée par une série d'attaques meurtrières. «Il est inacceptable d'exiger des conditions préalables à toute union contre le terrorisme», a-t-il affirmé en référence aux Américains qui continuent de demander le départ du président syrien avant toute chose.