Israël: Au moins deux Palestiniens tués lors d'une opération punitive

FAITS DIVERS Des centaines de Palestiniens ont attaqué les soldats israéliens en leur lançant des pierres et des bouteilles incendiaires...

20 Minutes avec agences

— 

Les décombres de la maison d'un Palestinien détruite le 16 novembre 2015 dans le village de à Qalandiya entre Ramallah (Cisjordanie occupée) et Jérusalem-Est
Les décombres de la maison d'un Palestinien détruite le 16 novembre 2015 dans le village de à Qalandiya entre Ramallah (Cisjordanie occupée) et Jérusalem-Est — ABBAS MOMANI AFP

Deux Palestiniens ont été tués, ce lundi, dans le camp de Qalandiya où vivent 11.000 réfugiés palestiniens ayant fui leurs villages lors de la création d’Israël en 1948 et où l’armée israélienne menait une nouvelle démolition punitive de maison. La maison de Muhammad Abou Shaheen, arrêté en juillet et accusé d’avoir tué un Israélien, Danny Gonen, le 19 juin près d’une colonie de Cisjordanie, était visée par l’opération.

Visés par des tirs à leur entrée dans le camp, point de passage routier entre Ramallah, en Cisjordanie occupée, et Jérusalem pour les Palestiniens, les soldats de Tsahal ont répliqué. Des sources médicales palestiniennes ont rapporté la mort d’Ahmed al-Ayesh, 28 ans, et de Laith Manasra, 21 ans. Le porte-parole de l’armée israélienne, le lieutenant-colonel Peter Lerner, a fait état de trois morts.

Accélérer les démolitions des maisons d’auteurs présumés d’attentats

De son côté, Tsahal a affirmé que des centaines de Palestiniens ont attaqué ses soldats en leur lançant des pierres et des bouteilles incendiaires. Ces heurts n’ont pas empêché les forces de l’ordre israéliennes d’achever leur besogne et de démolir la maison.

Devant la vague récente d’attaques anti-israéliennes, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a décidé d’accélérer les démolitions des maisons d’auteurs présumés d’attentats, une mesure controversée. Ces démolitions provoquent régulièrement des affrontements, mais rarement aussi meurtriers que ceux de ce lundi.